SPÉCIALISATION Versus POLYVALENCE Pour Devenir DJ Pro :

Une question fondamentale qu’on peut se poser (qu’on DOIT se poser) quand on apprend à mixer (quelque soit son niveau), c’est de savoir s’il faut se consacrer à un seul style musical ou pas…

C’est surtout important si vous comptez devenir DJ professionnel, sur le moyen ou sur le long terme.

 

Dans les lignes qui suivent, on va voir les avantages et les inconvénients de vous spécialiser ou d’être plus polyvalent.

Mais ça ne concerne pas les DJ qui souhaitent animer des événements, comme des mariages ou des soirées d’entreprises.

Car pour ces situations, il faut être très polyvalent, et savoir mixer tout un tas de styles musicaux complètement différents !

On va donc se pencher sur le cas où vous voulez exceller en DJing pour mixer en clubs, en festivals, en teufs ou encore dans des bars :


dj pro specialisation

Les avantages de vous spécialiser :

Se spécialiser dans un domaine bien précis, c’est ce que je fais depuis mes débuts dans le DJing et dans la production musicale vers 2002…

D’abord par KIFF (le plus important !), puis c’est devenu aussi un choix après des années à me faire la réflexion.

 

En vous consacrant à un seul style musical, vous allez pouvoir rentrer bien plus en profondeur, afin de connaître ses subtilités particulières.

Vous allez plus facilement et plus rapidement maîtriser comment les structures des morceaux sont créées, à quels moments arrivent les breaks, les drops…

Ce processus va devenir inconscient, comme du « ressenti », car vous « comprenez » bien mieux et plus naturellement (plus intuitivement) votre style musical favori ! 🙂

Cela va vous aider à progresser rapidement en mix, car vous anticiperez mieux « l’évolution énergétique » de vos morceaux (l’arrivée des moments clés, les subtilités, les passages à mettre en avant pour le public…).

 

De la même manière, vous spécialiser sur un style pendant des années va vous aider à progresser plus rapidement en production musicale pour créer vos morceaux.

On dit que la répétition est mère de l’apprentissage, et c’est carrément vrai !

En répétant, en déclinant et en améliorant systématiquement vos techniques de mix ou de M.A.O. toujours autour du même style musical, vous allez pouvoir vous focaliser sur d’autres aspects pour aller plus loin dans votre progression.

 

Au-delà des aspects techniques et de progression, le fait de vous spécialiser dans un domaine va vous aider à vous « faire une place » dans le milieu.

En fait, c’est bien plus simple et plus pratique si les gens (le public, vos fans, les organisateurs de soirées…) peuvent vous « mettre une étiquette », vous « mettre dans une case »…

Cela n’a rien de péjoratif, mais c’est facile à retenir pour tout le monde si vous êtes « MAX From Paris – DJ Trance », plutôt que si on ne peut pas associer de style musical précis à votre nom 😉

Les avantages d’être polyvalent :

Etre un DJ (ou un compositeur) polyvalent, c’est savoir (ou apprendre à) mixer différents styles musicaux.

L’un des avantages c’est de vous donner une idée, un aperçu de ce que vous pouvez aimer, mixer et composer dans d’autres domaines.

Peut-être que vous allez avoir d’agréables surprises en constatant que mixer tel ou tel style vous paraît bien plus facile que ce que vous pensiez…

Mixer plusieurs genres musicaux va vous enrichir, vous donner des nouvelles idées de techniques de mix ou de M.A.O. à essayer ou à décliner.

 

Un autre avantage c’est que vous allez pouvoir plus facilement et plus régulièrement échanger avec de nombreux artistes, car vous allez vous intéresser à un plus large panel de styles musicaux.

Et enfin, un autre truc vraiment appréciable si vous comptez jouer des sets DJ longs, c’est de pouvoir mixer d’un style à l’autre !

Ça peut vous permettre d’enchaîner plus facilement après ou avant d’autres DJ quand vous mixez en public, ou encore pour faire évoluer l’énergie de vos sets…    🙂

En conclusion :

Mixez et composez ce qui vous plaît le plus en priorité !

Spécialisez-vous si vous débutez en DJing ou en production musicale.

Dans un second temps (et si ça vous tente), essayez-vous à d’autres styles musicaux pour avoir une vision plus large de la musique, pour développer vos techniques de mix ou de M.A.O. différemment, ou encore pour vous faire connaître au près d’un public plus large.