Les 3 (+1) niveaux de progression chez les DJ producteurs :

devenir dj producteur pro


Je te partage aujourd’hui une réflexion que j’ai eu récemment, après avec constaté un phénomène récurrent chez différents DJ et / ou producteurs M.A.O. de tous niveaux, mais aussi dans d’autres domaines qui n’ont rien à voir avec la musique électronique

On peut observer plusieurs stades de progression chez un individu, que je vais classer en 4 catégories.

C’est complètement arbitraire, il n’y a rien de formel dans ce classement, c’est juste la vision que j’ai après une vingtaine d’années d’expérience en mix et en production musicale

Ça t’intéresse ?

Cool ! ^^

Alors, c’est parti :

Les DJ producteurs débutants :

Les débutants en mix ou en M.A.O. découvrent et appliquent des techniques de base, fondamentales.

Il s’agit de maîtriser les piliers comme une fondation solide pour la suite de l’apprentissage.

Par exemple, j’enseigne dans la formation DJ Padawan (spécialement conçue pour les néophytes) les techniques de mix élémentaires :

– le calage tempo (à l’oreille hein, PAS avec la touche SYNC, petit coquin va !   :p ).

– Le réglage des volumes / gains / EQ… sur la table de mixage.

– Le mix harmonique pour enchaîner des tracks sans conflit de tonalité.

– Comment mixer en public pour assurer ses premières prestations.

– …

En M.A.O., les techniques de base, on les voit dans les formations incluses dans la Méthode SHURIKEN (mon cursus phare pour apprendre la production musicale en 3 mois) :

– l’organisation de base pour composer un morceau entier.

Comment composer une belle mélodie, même sans s’y connaître en théorie musicale.

Les techniques d’arrangement pour faire évoluer l’énergie correctement tout au long du morceau.

– …

Maîtriser les techniques de base est le premier pas à franchir AVANT de chercher à faire des choses plus compliquées…

Je sais, ça paraît débile de dire ça comme ça…

… mais combien d’élèves débutants en M.A.O. m’ont demandé comment faire du sidechain alors qu’ils n’ont même pas créé un seul morceau jusqu’au bout !

Et il n’y a rien de mal à ça, c’est bien d’être curieux !

Seulement voila : pour une progression optimale, le top c’est d’apprendre les techniques les unes après les autres, dans un ordre logique, et en ayant la sagesse et la patience pour s’y tenir.

Pas évident quand on découvre un nouveau domaine, on est facilement perdu, et, des fois, découragé.

C’est mon rôle de guider et de recadrer mes élèves avec des formations et des sessions de coaching adéquates !   🙂


Les DJ producteurs intermédiaires :

Eux, ils appliquent des techniques de mix ou de M.A.O. plus avancées.

Là, on peut envisager de parler de sidechain, de distorsion multibande, ou encore de mastering pour certains producteurs…

On peut envisager de parler de combiner des effets en mix DJ, d’exploiter des remix decks, ou encore de faire du mix sur 4 platines…

Maîtriser des techniques sophistiquées peut amener plus de valeur, d’intérêt et d’originalité à tes tracks et à tes sets DJ.

Les possibilités créatives sont décuplées, et tu peux davantage peaufiner ta signature sonore !   🙂


Les DJ producteurs avancés :

À ce troisième niveau de progression, les choses deviennent encore plus intéressantes !

Les artistes / DJ / producteurs que je considère comme avancés maîtrisent bien les techniques de pro…

MAIS, contrairement aux personnes de niveau intermédiaire, les avancés savent ne PAS abuser de leurs connaissances !

C’est-à-dire que ce n’est pas parce qu’ils connaissent telle ou telle technique avancée qu’il vont forcément chercher à l’appliquer…

Ils ne vont l’appliquer qu’à bon escient, uniquement si c’est LA bonne chose à faire, en fonction du contexte (la gueule du morceau en train d’être composé par exemple, ou de la réaction du public pour un set DJ).

Ils ont donc la sagesse de ne PAS forcément montrer aux autres ce qu’ils savent faire juste pour chercher à impressionner, ou à se faire remarquer.

Au contraire, la maîtrise de leur art passe par trouver LE JUSTE MILIEU en chaque situation.

Par exemple, ce n’est pas parce que tu connais la technique de l’EQ dynamique que tu vas vouloir l’utiliser à tout prix dans ton projet.

Non, tu vas l’appliquer que si c’est LE bon truc à faire, dans CE contexte, à CE moment.

Pour un DJ qui maîtrise le scratch et qui sait que ça peut impressionner la galerie ne va PAS en faire si cela ne convient pas à la situation en question.

Savoir se retenir et faire des choix pertinents et adéquats parmi des dizaines de techniques qu’on connaît, c’est ça (pour moi) avoir un niveau avancé en musique !    🙂


Les DJ producteurs experts :

Allez, là c’est le petit bonus ! ^^

Le niveau expert se base sur les mêmes critères que le niveau avancé, sauf que l’artiste / DJ / producteur / ingénieur du son va aller au delà de la technique en apportant sa touche personnelle.

Il peut s’agir :

– d’un détail qui fait la différence…

– D’un réglage de VST détourné de sa fonction d’origine…

– D’une combinaison d’effets qui provoque une sonorité hors normes…

Tu vois l’idée ?

Là, on va loin dans le détail de la signature sonore, ce qui aide à se démarquer des autres artistes !

Si ça t’intéresse de progresser dans ce sens-là, que tu sois DJ et / ou producteur M.A.O., tu peux jeter un œil aux formations que nous proposons (Damian Rocks et moi – Yann – ) en cliquant ici.

Du niveau débutant à avancé, il y a de quoi t’aider à booster sérieusement le développement de ta carrière.

Je peux également te coacher, et si tu souhaites qu’on en discute par téléphone : contacte-nous pour se fixer un RDV.

Sur ce, charbonne bien Guerrier !    😉



Tu souhaites aller plus loin en production musicale ? Télécharge le Pack de Bienvenue M.A.O. (offert) : clique ici


Tu souhaites aller plus loin en mix DJ ? Télécharge le Pack de Bienvenue DJing (offert) : clique ici


Envie de passer (rapidement) à la vitesse supérieure ? Découvre nos formations M.A.O. et DJing : clique ici