Production musicale : sortir des singles vs des EP vs des albums :

production musicale singles EP albums


Si tu composes des morceaux et que tu les publies (releases), tu te demandes peut-être quelle stratégie adopter entre sortir des singles (1 morceau seul), des EP (2 à 4 morceaux d’un coup), ou encore un album (5 morceaux ou plus, ces chiffres peuvent varier, c’est juste un ordre d’idée).

Il n’y a pas de réponse universelle, ça dépend de ta situation, mais voici ce que je recommande de faire :

Si tu débutes en production musicale :

Je te conseille de sortir que des singles dans un premier temps…

… car ça te permet de terminer tes projets intégralement (c’est-à-dire pas uniquement la création du morceau, mais aussi toute la partie publication sur les réseaux sociaux).

L’intérêt de cette démarche c’est de pouvoir exposer et partager tes bébés, et de demander les avis et les critiques constructives de tes potes, et / ou de ton audience !

J’insiste : avoir des feedbacks (des retours d’autres personnes) sur ton travail est très important, pour pouvoir prendre du recul, savoir ce qui est bien et ce qui est à améliorer pour tes prochaines tracks, et donc pour pouvoir progresser de projet en projet !  🙂

C’est l’approche que j’enseigne dans la Méthode SHURIKEN (mon cursus phare en production musicale incluant 7 formations M.A.O. thématiques, une boîte à outils, et un workflow pour créer tes morceaux de A à Z, même si tu démarres de zéro).

Comme pour des EP ou des albums, tu peux commercialiser tes singles en les distribuant sur Spotify, Deezer, Apple Music, Beatport et autres plateformes de streaming et de vente de morceaux.

Donc, en charbonnant un peu, tu peux envoyer une nouvelle track chaque mois sur ces plateformes, ce qui peut t’amener des (petits) revenus passifs, de la visibilité, de la crédibilité…

… et si tu es – ou si tu veux devenir – DJ pro, pouvoir montrer que tu as des tracks sur Spotify te fait gagner en valeur perçue !   🙂

Donc les singles est une bonne stratégie quand on débute en M.A.O..


Si tu as déjà de l’expérience en production musicale :

Les singles, c’est bien car tu peux passer à un nouveau projet avec la tête libre dès que ta track précédente est envoyée sur les plateformes de streaming et autres…

C’est l’approche que je pratique au moment où j’écris ces lignes, et je fonctionne comme ça depuis des années.

Ça me convient car je n’aime pas multiplier les projets en cours en parallèle (tant qu’une track n’est pas sortie, le projet reste dans un coin de ma tête, et ça ne me plaît pas. En psychologie, cela s’appelle l’effet Zeigarnik, et je préfère clairement me libérer l’esprit plutôt que d’accumuler les tâches / projets en standby).

Avant cela, j’avais sorti 4 albums (Tribecore Addict, L’Appel du Chaman, Unio Mystica, Incantations) de 7 morceaux ou plus chacun, sur les plateformes.

Aujourd’hui, je considère que sortir des albums ne fait plus sens pour la majorité des artistes (sauf cas particuliers, d’ailleurs ça se fait de moins en moins), en tout cas je trouve ce genre de projet trop lourd à gérer…

… et surtout ça prend des mois de travail pour créer un album.

Donc si tu n’as rien à partager à tes fans entre deux releases trop espacées les unes des autres, c’est embêtant !


L’overdose d’informations sur internet :

Un truc à garder en tête : aujourd’hui, on est dans une guerre de l’attention sur les réseaux sociaux.

Entre les notifications, les releases de tous les artistes, les streams, les clips sur Youtube…

On ne sait plus où donner de la tête, et les gens de ton audience croulent aussi sous cette masse d’infos sans cesse renouvelée.

Donc sortir du contenu régulièrement (comme on le voit dans la formation Ta Tribu, concoctée en partenariat avec mon collègue Damian Rocks) est primordial si tu veux développer ta fanbase !

La stratégie des singles mensuels peut t’aider dans ce sens.


Les singles : OK, les albums : bof bof… et les EP dans tout ça ?

Alors, si tu as déjà de l’expérience en création de morceaux, et que tu veux avoir plus d’impact qu’avec un single lors de ta release, sortir des EP peut être un bon compromis.

Car tu peux en profiter pour mettre l’accent sur la promo lors de la release de plusieurs tracks d’un coup, mais sans avoir la lourdeur d’un projet d’album !

Un EP de 4 tracks par exemple est une bonne stratégie, que tu peux – ou pas – alterner avec des singles…   😉

Quelle que soit l’approche qui te convient le mieux, la base reste la même : arriver à produire des tracks de qualité, sur une base régulière.

C’est facile à dire, et plus dur à faire !

C’est pourquoi avoir une méthodologie de travail efficace et éprouvée n’est pas une option.

Utiliser un workflow complet et optimisé, qui a fait ses preuves au près de plusieurs artistes, est la clé qui fait toute la différence.

Si tu veux passer au niveau supérieur dès maintenant (même si tu n’as jamais composé la moindre rythmique ou mélodie), je peux t’accompagner étape par étape…

… la présentation de la Méthode SHURIKEN se trouve ici : https://members.la-guerre-des-potards.com/formation-production-musicale-shuriken, et elle va te permettre de créer ton premier morceau de A à Z, de le sortir sur Spotify, Deezer et autres, en moins de 3 mois.

Et si tu souhaites accélérer et renforcer ton apprentissage 100% à distance, je propose également un accompagnement individuel sur-mesure hebdomadaire de 3 mois…

… la présentation du Coaching SHURIKEN se trouve ici : https://la-guerre-des-potards.com/coaching-shuriken/

Sur ce, je te souhaite de bien t’éclater sur tes productions, et d’envoyer du LOOOUUUUUUUUUURRRDDD !!!   😀



Tu souhaites aller plus loin en production musicale ? Télécharge le Pack de Bienvenue M.A.O. (offert) : clique ici


Tu souhaites aller plus loin en mix DJ ? Télécharge le Pack de Bienvenue DJing (offert) : clique ici


Envie de passer (rapidement) à la vitesse supérieure ? Découvre nos formations M.A.O. et DJing : clique ici