Comment DÉCHIFFRER les Tonalités Pour Mixer Harmoniquement (Partie 1/2) :

Voici la première partie de cette thématique, la suite arrivera dans un second article   😉

 

Mixer « harmoniquement » consiste à enchaîner des morceaux dont les tonalités sont « compatibles » entre elles.

C’est-à-dire que les notes qui composent votre morceau 1 vont très bien se marier avec les notes qui composent votre morceau 2.

Vous obtenez alors un mélange particulièrement harmonieux, fluide, naturel…

 

Je vous invite vraiment à mixer harmoniquement à chaque fois que vous le pouvez !

Quand j’ai découvert cette facette du DJing, ça a définitivement changé ma façon de mixer, ma façon de choisir mes morceaux, et ma façon de créer mes sets !

Et ça pourrait aussi bien être votre cas…    🙂

 

Voici comment bien comprendre les tonalités :


mix harmonique

Une tonalité, c’est quoi ?

Pour vulgariser, il s’agit en quelque sorte de la note la plus « présente », la plus « marquée », la plus « représentative » parmi toutes les notes qui composent un morceau.

Une tonalité (aussi appelée « clé » ou « key » en anglais) est représentée par la « note fondamentale » (aussi appelée « tonique ») d’un morceau.

Par exemples : Sol#, La, Ré#… Pour la nomenclature française.

Mais vous pouvez aussi voir : A-Flat minor, F-Sharp major… Pour la nomenclature anglo-saxonne.

Ou encore : 1B, 12A, 5A… Pour la nomenclature propre au cercle Camelot Easymix.

Pas de panique si vous ne connaissez pas encore tout ça, j’y reviens par la suite…    😉

 

 

Pour trouver la tonalité de vos morceaux :

– Soit vous galérez à le faire à l’oreille en vous aidant d’un clavier (piano, synthé, contrôleur MIDI…) si vous voulez y passer du temps, et si vous avez une EXCELLENTE oreille musicale…

– Soit vous analysez vos tracks avec un logiciel spécialement prévu pour ça : Mixed In Key est le meilleur, sinon il y a Rapid Evolution, ou encore KeyFinder
(Traktor, Rekordbox et d’autres logiciels DJ le font aussi).

Le cercle « Camelot Easymix » pour comprendre les tonalités :

Il existe 12 tonalités majeures et 12 tonalités mineures.

Certaines tonalités majeures se marient bien avec certaines tonalités majeures, ou avec certaines tonalités mineures…

Mais PAS TOUTES (loin de là !) !!!

 

Et pour s’y retrouver facilement dans les combinaisons harmoniques possibles, le système « Camelot Easymix » est merveilleux !   🙂

 

C’est une sorte de « roue » qui fonctionne avec une suite de nombres de 1 à 12, couplés à une lettre : « A » pour les tonalités mineures, et « B » pour les majeures.

Les tonalités mineures (de 1A à 12A) sont situées sur la partie interne du cercle, alors que les tonalités majeures ( de 1B à 12B) sont situées sur la périphérie de ce cercle.

=> Vous pouvez voir ce cercle Camelot Eaysmix sur cette image (de mon ancien blog) :
http://www.mix-vinyl.com/wp-content/uploads/tutoriel-dj-mix-harmonique.jpg

 

Comment trouver les combinaisons harmoniques possibles avec cet outil ?

Facile :

1/ Trouvez la tonalité de votre morceau sur le cercle, par exemple : 3B.

2/ Vous pouvez alors enchaîner un titre qui a :
– la même tonalité (3B),
– le même nombre mais avec l’autre lettre (3A),
– la même tonalité moins 1 (2B),
– la même tonalité plus 1 (4B).

Vous avez donc, à chaque fois, 4 possibilités de combinaisons harmoniques, et vous les choisissez consciemment et volontairement…

Alors que si vous mixiez vos tracks au hasard, vous n’auriez que 4 chances sur 24 (soit 1 chance sur 6) de tomber sur une compatibilité harmonique    😉

La suite de cet article (partie 2/2) :

Dans le prochain article dédié au mix harmonique, vous allez voir un moyen rapide et efficace pour traduire les tonalités suivant les différentes nomenclatures…

Vous allez également voir un moyen d’aller bien plus loin dans votre maîtrise du mix harmonique, étape par étape…   😉



Découvre le Cursus Intégral DJ Producteur : clique ici pour voir...