Sound Design : Améliorez vos LIGNES DE BASSE :

Les lignes de basse sont les sons de basse joués de manière « répétitive », qui accompagnent la rythmique, en particulier le kick.

C’est un instrument crucial dans la base de vos morceaux, vous devez donc les travailler avec le souci du détail 🙂

 

Pour créer votre son de basse de base, soit vous le samplez vous-même, soit vous le récupérez à partir d’une banque de sons, soit vous le synthétisez vous-même (c’est ce que je fais tout le temps ^^).

 

Quelque soit votre façon de faire pour obtenir votre basse d’origine, vous allez pouvoir la peaufiner grâce à ces 5 techniques de sound design :


sound-design-comment-ameliorer-vos-ligne-de-basse

Modifiez l’enveloppe ADSR :

Pour faire simple, l’enveloppe ADSR définit le volume du son (une note d’instru, un cri d’oiseau, le bruit d’un vase qui tombe au sol…) pour chacune des 4 parties qui le composent.

Ces parties, dont la durée est paramétrable, sont :

1/ « A » pour Attack.

2/ « D » pour Decay.

3/ « S » pour Sustain.

4/ « R » pour Release.

 

En modifiant ces paramètres, vous changez la façon dont votre ligne de basse va réagir : plus ou moins « longue », plus ou moins « sèche », plus ou moins « brusque »…

 

Vous pouvez alors mieux la coupler / harmoniser au kick, et aux autres instrus rythmiques 😉

Ajoutez un « layer » dédié aux sub-bass :

Pour un résultat optimal, coupez les sub-bass (en dessous de 80 Hz) de votre ligne de basse.

Et ajoutez un « layer » dédié, c’est-à-dire une autre piste complémentaire, uniquement pour gonfler les sub-bass.

Ce layer aura un EQ coupe-haut à 80 Hz, dans le but de venir compléter la ligne de basse dans le bas du spectre…

Vous voyez l’idée ? 😉

 

L’avantage du layering (cette technique de sound design qui permet de séparer le son en plusieurs « couches ») c’est de pouvoir traiter la basse et la sub-bass différemment, indépendamment l’une de l’autre.

Vous pouvez par exemple utiliser un VST différent pour les sub-bass, un paramétrage différent, ou encore rajouter un effet qui n’aura pas d’impact sur la basse au dessus de 80 Hz 😉

 

Faites attention au rendu produit par les sub-bass et la basse en même temps…

Appliquez de la distortion :

Si vous voulez obtenir un son de basse plus « ronflant », ou plus agressif, la disto c’est de la bombe ! 🙂

 

Ca marche extrêmement bien pour les styles genre Hardtek, Tribecore, Hardcore et compagnie 😀

Mais aussi pour du Dubstep, de l’Electro…

Donc n’hésitez pas à tester !

 

Faites attention quand vous choisissez votre disto et quand vous la réglez, afin de ne pas obtenir de saturation trop dégueulasse (à moins que ce soit ce que vous cherchez à faire 🙂 )…

Egalisez :

Vous pouvez appliquer un EQ à votre basse, même si vous êtes en phase de sound design (et non pas de mixage).

Vous allez pouvoir faire ressortir certaines fréquences intéressantes, et atténuer un peu le haut du spectre pour laisser de la place à des cymbales, des instrus mélodiques ou autres…

 

Pendant la phase de mixage, vous allez utiliser un EQ sur le kick et un autre sur la ligne de basse de manière à éviter que leurs fréquences ne se « noient » entre elles.

Compressez :

Idem : vous pouvez appliquer de la compression sur votre ligne de basse dès la phase de sound design, comme vous pouvez le faire lors du mixage…

 

Compresser de manière vraiment audible pendant le sound design vous permet de changer un peu la gueule de votre basse.

Par exemple, pour la rendre un peu plus agressive, « douce » ou « ronde » suivant vos goûts…

 

 

Amusez-vous bien 😉