Les 7 Caractéristiques (MAJEURES) de Votre Setup DJ IDÉAL :

Pour devenir un excellent DJ, vous savez que vous devez passer du temps à vous exercer à la maison…

Cela se compte en années, et du coup vous avez tout intérêt à vous sentir le plus à l’aise possible quand vous mixez chez vous !

Bien sûr, plus vous pouvez investir dans du matériel DJ haut de gamme et plus vous êtes apte à vous faire plaisir pleinement !

Mais indépendamment de votre matos en question, vous pouvez sans doute améliorer votre installation de manière significative…

Voici 7 idées pour y parvenir :


setup dj ideal

Placez vos enceintes correctement

Pour vos enceintes, le top c’est d’utiliser une paire de monitoring actives (c’est-à-dire avec ampli intégré).

Si vous ne pouvez pas faire autrement, utilisez les enceintes de votre chaîne hi-fi ou de votre sono.

Mais dans tous les cas, placez-les de manière à avoir les médiums à la même hauteur que vos oreilles quand vous êtes en train de mixer.

Vous pouvez faire cela en les surélevant avec des trépieds dédiés, ou en les fixant au mur.

Faites en sorte qu’elles soient orientées de la manière la plus directe possible vers vous.

Posez votre matériel de mix comme il faut

Posez vos platines vinyles, vos platines CD, votre table de mixage ou encore votre contrôleur USB assez haut pour pouvoir mixer debout avec le dos droit.

En évitant d’avoir à vous courber pour triturer du potard à chaque fois, vous vous épargnez un mal de dos chronique    😉

Vous pouvez surélever tout ça avec des flight-cases, ou tout autre objet suffisamment solide, large et haut pour que vous soyez bien à l’aise.

Optimisez l’acoustique de la pièce où vous mixez

Tentez de minimiser au maximum la réverbération causée par les murs, le sol, le plafond ou encore les objets placés à proximité de vos enceintes.

Dans la mesure du possible, évitez de mettre vos enceintes trop près d’un mur, surtout d’un angle.

Faites attention si vous les posez sur un meuble ou sur un « objet creux » comme une malle ou un flight-case, car vous risquez d’en faire une caisse de résonance !

Dans ce cas, vous pouvez placer à l’intérieur une couverture ou tout autre objet absorbant pour atténuer le problème de vibrations     😉

Utilisez un câblage nickel

On n’y pense pas toujours et c’est souvent un aspect délaissé par beaucoup de DJs

La qualité du câblage de votre installation a toute son importance, car s’il n’est pas impeccable, le signal transmis d’un bout à l’autre de la chaîne perd en « pureté ».

Si vous avez une configuration haut de gamme avec par exemple des CDJ-2000 Nexus et une DJM-2000 Nexus, c’est top !

Mais si vos câbles sont pourris, qu’ils produisent du bruit de fond, que leurs connecteurs tiennent mal dans les embranchements, ou encore que vous devez passer par tout un montage « Mac Gyver » compliqué pour relier votre mixer à votre ampli, vous perdez tout l’intérêt d’avoir du matériel DJ haut de gamme !

Si possible, préférez des connectiques en plaqué or, et du câblage de marque pour profiter de sa solidité sur le long terme    😉

Ayez un ordinateur toujours à disposition prêt des platines

Quelque soit votre matériel de mix, avoir un ordinateur à portée de main est toujours utile !

Même si c’est un petit Netbook pas puissant et tout lent…

Car il peut vous servir, entre autres, à enregistrer vos sets DJ régulièrement !

Si vous mixez avec un logiciel comme Serato DJ, Traktor ou Virtual DJ, vous pouvez enregistrer directement dedans.

Si vous êtes sur platines CD ou vinyles, vous devez relier la sortie REC de votre table de mix à l’entrée de votre ordinateur, et utiliser un logiciel comme Audacity pour vous enregistrer.

L’idéal, c’est que votre ordinateur soit câblé en permanence à votre setup DJ, afin de ne pas perdre de temps à chaque fois que vous voulez vous enregistrer    😉

Ayez un setup DJ toujours prêt à l’emploi

Comme pour votre ordinateur prévu pour l’enregistrement, faites en sorte que tout votre matériel de mix soit utilisable en une fraction de seconde.

Ça vous permet de gagner du temps à chaque fois que vous voulez vous mettre aux platines !

(Si vous voulez gagner jusqu’à 7H de mix en plus chaque semaine, regardez cette vidéo…).

Vous évitez aussi la frustration (et la démotivation potentielle) de devoir câbler vos platines ou de devoir déplacer vos enceintes à chaque fois

Ajustez la luminosité de votre pièce

C’est un élément secondaire, mais qui peut être utile à gérer…

Si vous voulez vous faciliter le travail, ou encore si vous comptez vous filmer, vous pouvez bien éclairer la pièce dans laquelle vous mixez, afin de tout voir (vos sillons, vos potards…) parfaitement.

Au contraire, si vous voulez vous entraîner en vous mettant volontairement des bâtons dans les roues, vous pouvez vous mettre dans un environnement à faible luminosité.

Voire même dans le noir presque total, afin de vous immerger dans l’ambiance dans laquelle vous serez quand vous jouerez en public les prochaines fois.

Mieux vaut vous y préparer à la maison plutôt que de vous retrouver surpris et déstabilisé le jour J    😉