BOOSTEZ vos Sets DJ en Créant vos RE-EDITS :

Les « re-edits » sont des nouvelles versions d’un morceau déjà existant, morceau composé par vous-même ou par un autre artiste.

Il s’agit de modifier / dupliquer / réarranger / supprimer des parties du morceau d’origine, afin de le customiser à votre sauce.

Vous pouvez faire ces manipulation dans un DAW (Digital Audio Workstation, un studio virtuel comme Ableton Live, FL Studio ou encore Cubase…), ou dans un logciel spécifique comme Mashup 2.0.

Contrairement à un remix, pour créer un re-edit :

> vous travaillez à partir du morceau complet et masterisé, c’est-à-dire d’un fichier unique (le master).

Alors que pour un remix, vous travaillez à partir des pistes instrumentales séparées (donc plusieurs fichiers distincts).

> Vous n’utilisez qu’une seule piste (la piste master, qui inclue tous les instrus et effets).

Toutes vos modifications vont donc s’appliquer à l’ensemble des sons joués sur les passages concernés.

Voici les deux principales raisons pour lesquelles vous devriez créer vos re-edits, ainsi que quelques idées :


set dj re-edit

Jouer vos DJ sets plus facilement :

Modifier une track peut vous permettre de la mixer plus facilement, plus rapidement, à moindre effort (c’est-à-dire en nécessitant moins de concentration).

Ça peut vraiment aider quand vous savez que vous allez devoir la mixer en public, dans un contexte qui peut être compliqué : stress, acoustique difficile, matériel de mix que vous ne maîtrisez pas totalement…

Créer des re-edits de certains morceaux c’est ce qui m’a permis de les jouer en public, sans quoi je ne les aurais probablement pas intégrés dans mon set.

Le truc c’est que beaucoup de producteurs créent des bonnes tracks, mais comme ils ne sont pas DJ, il ne sont pas « sensibilisés » à les rendre facilement mixables…

Et c’est bien dommage (d’où l’importance d’être DJ ET producteur ^^) !

Des fois, il aurait suffit d’y ajouter des repères (cymbale crash en début de phrase de 16 temps, roulement de kick propre en fin de boucle, FX uplifter pour annoncer l’arrivée d’un changement d’énergie…) pour que ça soit nickel.

Vous pouvez réajuster tout ça dans vos re-edits, mais aussi :

– Rallonger l’intro et / ou l’outro de vos morceaux pour les mixer plus facilement.

– Réarranger les mesures d’un passage pour les avoir par 8 (soit 32 temps, ce qui est la structure « classique » et donc plus facilement mixable).

– Modifier l’intro ou l’outro pour ne plus avoir de mélodie et ainsi les mixer plus facilement, en limitant des conflits de tonalité potentiels (voir le cours n°3 sur le mix harmonique pour plus d’infos).

– Modifier le tempo d’une track pour mixer sans caler, ou pour l’avoir dans une tonalité différente « par défaut ».

Check ça aussi, c’est du lourd : Le Truc le Plus Important Pour les DJ

Développer votre personnalité musicale :

Créer vos propres re-edits customisés à votre façon vous permet d’exprimer votre personnalité musicale, et de développer ce qui vous différencie des autres DJ

Vous pouvez étonner tout le monde, voire carrément BLUFFER votre public lors de vos DJ sets, et cela sans avoir à faire aucun effort quand vous êtes en train de mixer !   😀

Exemples de ce que vous pouvez faire :

– Rendre une track plus énervée / agressive / puissante en boostant ses drums (rajouter un snare, un hit hat, un kick par dessus ceux déjà présents dans le morceau d’origine).

– Rendre une track moins énergique en virant ses parties rythmiques.

– Créer des « micro mashups » en ajoutant une voix sur un break ou sur un passage allégé en instrus.

– Renforcer l’impact des drops en ajoutant un léger filtre juste avant (notamment pour atténuer les basses).

– Ajouter des effets à certains passages : echo, chorus, delay, reverb, beat repeat…

– Rallonger ou raccourcir des breaks, pour surprendre ou pour ne pas lasser vos auditeurs.

– Ajouter des surprises dans une track : des notes d’une mélodie connue, une voix connue pour attirer l’attention…

Vous voyez, le potentiel est énorme, et votre créativité peut clairement prendre son envol dès que vous associez le DJing « traditionnel » à la production musicale (même s’il ne s’agit pas de créer un morceau de A à Z lors d’un re-edit) !

Je vous invite donc à vous y mettre dès que possible, tant que vous mixez sur CD ou sur logiciel DJ…

Enjoy   😉