Production Musicale : Comment Créer une LIGNE DE BASSE :

Dans cet article, on va parler spécifiquement de la création de lignes de basse, c’est-à-dire des instruments dont les notes sont jouées pour venir soutenir les percussions, comme des éléments de batterie.

On ne va pas aborder les autres types de basses, comme les nappes « en longueur » qui peuvent accompagner des mélodies.

Voici donc comment vous y prendre selon deux approches différentes, ainsi que quelques bonnes pratiques :


production musicale ligne de basse

Trouvez un son de basse ailleurs :

Si vous débutez en production musicale, si vous voulez bosser rapidement, ou encore si vous avez une banque de sons de grande qualité, alors vous pouvez rechercher une ou des basses déjà prêtes pour votre compo.

Je vous conseille de constituer votre propre banque de sons le plus tôt possible dans votre carrière de producteur.

Vous pouvez le faire en trouvant des nouveaux sons gratuitement sur le net (la qualité est probablement douteuse donc attention), ou en récupérant des packs payants (recommandé).

Une autre façon d’enrichir votre banque de sons c’est de « sampler » (c’est-à-dire d’extraire) des instrus à partir d’une source de qualité : un CD par exemple.

Vous pouvez très bien vous servir d’un son de basse créé par un autre artiste pour le retoucher / triturer / torturer à votre sauce, et en faire des déclinaisons    😉

Vous pouvez par exemple modifier son enveloppe ADSR, lui ajouter des effets, le mélanger à un autre son de basse et / ou un autre instrument…

Dans tous les cas, focalisez-vous sur la qualité de vos fichiers plutôt que sur la quantité !

Synthétisez vos sons de basse :

Depuis mes débuts en production musicale, la synthèse sonore est clairement l’approche que je préfère par rapport au fait de récupérer des sons d’autres artistes, ou encore de sampler.

Le fait de générer des sons à l’aide d’instruments virtuels (des « VST » comme des synthétiseurs, des boîtes à rythmes…) permet d’avoir un son / un « grain » qui nous est propre, avec un champ de possibilités gigantesque !

D’autre part, on réduit les chances d’avoir une perte de qualité audio due à un enregistrement bancal (bruit de fond, mauvais contacts dans le câblage, problèmes d’acoustique…).

Pour créer vos lignes de basse, certains VST sont bien plus adéquats que d’autres, et vous aideront à obtenir un « gros » son plus facilement et plus rapidement…

Je pense en particulier au Massive (inclu dans la suite Komplete) de chez Native Instrument (une TUERIE ce joujou !)    😀

Si vous êtes sur FL Studio, en natif vous avez le 3x osc qui vous permet de vous amuser en réglant ses 3 oscillateurs…

Quand vous utilisez un VST (surtout s’il est complexe à utiliser comme le Massive), partez d’un preset existant qui va vous servir de base.

Puis, modifiez son enveloppe ADSR, triturez ses potards (oscillateurs, filtres, effets…) pour vous rapprocher de ce que vous voulez.

Quelques conseils pour composer vos basses :

Je vous recommande de jouer la note de votre ligne de basse sur la tonique (la note fondamentale) par défaut, afin de vous assurer une cohérence harmonieuse avec les autres instrus (notamment avec les instrus mélodiques).

Votre kick qui va être en étroite « collaboration » avec votre ligne de basse devrait aussi être joué sur la note fondamentale.

Après, rien ne vous empêche de varier les notes de basse de temps en temps, en particulier en fin de pattern (c’est-à-dire sur la dernière mesure de votre boucle de 16 temps).

Cela joue clairement sur l’énergie ressentie, et ça peut donner d’excellents résultats   😉

Vous devez toujours bien travailler votre couple kick + basse, car on a très vite fait d’obtenir un conflit avec nos deux amis…

Notamment en terme de dynamique (enveloppe ADSR, compression…) et de gestion des fréquences (à peaufiner lors de la phase du mixage).

Sur un style où le kick est joué sur chaque temps musical (Electro, Trance, Hardcore…), vous pouvez jouer la note de basse sur ce même temps mais avec une attack lente.

Sinon, vous pouvez jouer la note de basse en contre-temps, afin de ne pas la superposer au kick   😉

Enfin, vous pouvez ajouter des effets à vos lignes de basse pour en changer l’aspect :

– de la distorsion (surtout pour obtenir des basses ronflantes et / ou agressives comme en Hardcore),

– des filtres pour modifier les fréquences,

– de la compression pour modifier la dynamique.