Production Musicale : Présentation Du Akai Fire Pour FL Studio :

Akai a collaboré avec Image Line pour créer le premier contrôleur USB spécialement conçu pour FL Studio ! ^^

On va voir ses caractéristiques, à quel usage il est destiné, et comment l’utiliser pour améliorer notre workflow de production musicale :


production musicale akai fire fl studio

L’Akai Fire, c’est quoi ?

Avant tout, je tiens à préciser qu’à l’heure où j’écris ces lignes, je n’ai pas testé l’Akai Fire… mes infos proviennent de différentes sources trouvées sur le net…   😉

 

L’Akai Fire est donc un contrôleur USB qui permet de séquencer des patterns rapidement, de naviguer facilement dans l’interface du logiciel (play, stop, browser, modes Pattern / Song…), de lire des patterns en solo ou d’en « muter » d’autres, ou encore de régler des volumes, des panoramiques, des filtres…

 

Il est prévu pour la compo de morceaux, comme pour le mode performance (pour faire du live, ou du finger drumming par exemples), ou encore pour du beat making…

 

 

 

>>> Voir les autres vidéos de présentation : https://www.youtube.com/playlist?list=PL0jyoNbT08ICikGFAPbWhNLr6zq2hSg-5

 

Les caractéristiques du Akai Fire :

– Livré avec FL Fruity Edition.

– Compatible avec toutes les versions de FL Studio depuis la 20.0.5.

– Plug & Play pour FL Studio.

– Alimenté en USB.

– Possible de connecter 4 Akai Fire pour profiter d’une matrice de 8 x 32, c’est-à-dire pour travailler sur 8 patterns d’instrus séquencés sur 32 temps (soient 8 mesures à 4 temps, nickel !).

– 4 x 16 Pads RGB sensibles à la vélocité (pour gérer le Step Sequencer).

– 4 potards pour gérer des volumes, panoramiques, et filtres, ou pour les assigner à d’autres paramètres qu’on veut.

– Une section pour se balader dans les patterns (même s’ils font plus de 16 temps), avec, en plus, des infos qui s’affichent sur un tout petit écran.

– Un bouton pour afficher le channel rack, le mixer, ou d’autres fenêtres du logiciel.

– 4 boutons mute / solo pour les patterns.

– 4 boutons pour passer du mode song au mode pattern, pour lire et stopper la lecture, et pour enregistrer.

– Des boutons STEP, NOTE, DRUM, PERFORM pour passer d’un mode à l’autre…

 

>>> Voir la fiche technique complète.

L’Akai Fire, pour quels usages ?

Ce contrôleur USB peut nous apporter du confort et de la rapidité pour composer des morceaux, des beats, ou jouer en live :

 

– Mode STEP : pour séquencer les instrus dans des patterns de 16 temps (ou plus).

 

– Mode NOTE : pour jouer / enregistrer des notes comme sur un clavier MIDI (pour composer des mélodies par exemple).

 

– Mode DRUM : pour jouer en finger drumming en 4 x 4 pads, ou pour créer des beats, en utilisant le plugin FPC (par exemple), ou tout autre sampler virtuel.

 

– Mode PERFORMANCE : pour jouer en live (à partir de clips), ou pour créer des remixes ou des mashups en live.

Conclusion sur l’Akai Fire :

Bon, béh ça a l’air bien mignon tout ça, j’me demande si je vais pas craquer…    😀

Notamment pour accélérer mon workflow de création de morceaux, étant donné que, depuis plus de 15 ans, je ne bosse qu’au clavier du PC et à la souris (100% geek style ^^)…

 

Pour info à ce sujet : concernant les formations en production musicale dispos sur La Guerre Des Potards, elles sont prévues pour être suivies sans aucun contrôleur USB ni clavier MIDI…

Après, si tu en as : pas de souci, c’est un confort supplémentaire mais loin d’être indispensable pour composer des tracks !   😉

 

Si tu souhaites commander l’Akai Fire, tu peux le faire chez mon partenaire en cliquant ici.

 

Enjoy ! ^^