Le Degré d’Originalité Dans tes Morceaux et Dans tes Mixes DJ :

Originalite Morceaux Mixes DJ

Peut-être que tu penses avoir quelques idées de sonorités qui n’ont jamais été faites, et qui pourraient être fun à développer…

Yes, alors juste un truc : c’est bien de vouloir faire orignal, mais PAS TROP !!

Si tes sons sont trop différents de ce que les gens connaissent ou ont l’habitude d’entendre, ils risquent de ne pas être assez « ouverts » ou réceptifs à ce que tu fais…

 

Tu peux garder en tête un espèce de « ratio d’originalité » du genre : 80 à 90% de la construction de tes morceaux ressemblent à ce que les gens connaissent (en termes de sonorités, d’instruments type, de structure musicale…), et tu ajoutes à cette base « connue » 10 à 20% d’originalité qui va te permettre de te démarquer des autres artistes, et d’apporter quelque chose de nouveau et / ou de différent dans ton style musical !  😉

 





Pour définir ta patte musicale : tu peux très bien partir sur l’idée de mélanger deux styles (Dubstep + Drum’n’Bass par exemple), pas de souci, tant que tu te SPÉCIALISES dans cette démarche, c’est OK.

 

L’erreur, à mon sens, serait de vouloir faire du Dubstep pendant 2 ans (par exemple), puis de partir sur de la Drum’n’Bass, puis rechanger pour faire du blablablabla…

 

FOCUS tes efforts sur UN SEUL créneau précis, tu vas voir c’est déjà tellement de taf pour se développer !!  :-/

 

Je t’invite à trouver 3 ou 4 morceaux EXACTEMENT dans le style que tu veux développer, et tu en fais tes RÉFÉRENCES (comme je l’explique en détails dans la Méthode SHURIKEN) : tu les analyses au millimètre près, tu les connais par cœur, tu étudies comment ils sont construits (structure musicale, instrus, effets, émotions…), et tu te calques là-dessus pour les 80% de « base connue », et tu ajoutes tes 20% d’originalité perso  😉

 

Et tu gardes ce fil conducteur pendant des années !!  😉