3 Choses (+ 1 Principe) à Savoir IMPÉRATIVEMENT sur la Qualité des Musiques DJ :

Si vous mixez sur logiciel DJ ou sur platines CD et que vous êtes soucieux de la qualité sonore, vous vous posez peut-être des questions à propos des formats audio compressés et non compressés.

Dans quels cas utiliser l’un ou l’autre ?

Y a-t-il une grande différence de qualité de rendu entre les deux ?

Quelles sont les bonnes pratiques à ce sujet ?

Voici quelques réponses à ces questions :


musique dj

MP3 versus WAVE

Tant que vous mixez chez vous et pour vous, vous pouvez utiliser du MP3 (ou tout autre format compressé avec perte de données comme le AAC) avec une qualité plus ou moins bonne (je vous recommande quand même le 320 Kbits/s tant que possible).

Par contre, si vous comptez vous enregistrer pour créer une démo à diffuser sur internet, je vous recommande d’utiliser la meilleure qualité possible systématiquement, donc du MP3 320 Kbits/s.

Mais, par principe, si vous pouvez utiliser des fichiers aux formats non compressés (comme le WAVE), ou compressés sans perte de qualité (comme le FLAC) c’est mieux, j’y reviens à la fin de cet article…

Un truc à savoir si vous avez un doute à ce sujet : convertir un MP3 en WAVE n’améliore PAS sa qualité ! Ca change juste son extension, c’est tout.

Les données qui ont été perdues lors de la compression du fichier d’origine (le master) en MP3 le sont à jamais. Il n’existe aucun moyen de les récupérer ou d’obtenir exactement le même rendu qu’à l’origine.

Titres non masterisés versus masterisés par un professionnel

Ce n’est pas parce qu’un titre au format non compressé est vendu sur des « gros » sites comme Juno Download qu’il a été masterisé de manière professionnelle.

Tous les morceaux (sauf 1) de mes 2 albums ont été masterisés par mes soins, et ils sont en vente sur Juno…

Ca ne veut pas dire que le rendu est pourri sous prétexte qu’un ingénieur de mastering n’est pas passé sur le morceau en question, mais que ce rendu dépend du savoir faire de l’artiste, et qui peut donc, dans certains cas, être mauvais !

Si vous voulez être sûr qu’un titre ait subit un mastering professionnel, vous pouvez vous renseigner pour savoir s’il a été pressé sur vinyle via un label. Si c’est le cas : vous êtes tranquille    😉

Qualité des musiques DJ pour mixer en public

Le top du top c’est de ne mixer que des titres n’ayant pas subit de perte de données et ayant été masterisés par un professionnel !

Vous pouvez penser qu’on n’entend pas de différence entre un MP3 192 Kbits et un fichier WAVE…

C’est peut-être vrai pour vous si vous faites le test, surtout à cause de vos défauts d’audition comme on en a tous (nous ne percevons plus les fréquences supérieures au dessus d’un certain seuil en fonction de l’usure de nos oreilles…).

Mais pour une personne qui a une audition plus « développée », c’est peut-être un peu différent.

De plus, si vous écoutez vos titres sur un système ayant un rendu moyen ou mauvais, comme un baladeur MP3 ou votre chaîne hi-fi, le test n’a plus aucune légitimité

Alors que quand vous jouez vos titres dans un club, une teuf ou un festival, avec une sono puissante et de qualité, les défauts inhérents à la perte de données du format MP3 (le son est moins riche en fréquences) sont d’autant plus audibles car amplifiés.

 

D’autre part, au-delà de la qualité sonore seule, il y a une « philosophie » (ou un principe) qui me tient à cœur de vous transmettre…

Quand vous prenez un master (donc le fichier propre non compressé) et que vous le convertissez en MP3, vous dégradez le travail de l’artiste

C’est pas hyper respectueux pour lui dans le sens où ce n’est PAS ce qu’il a créé, surtout si c’est pour une raison bidon comme « économiser de la place sur le disque dur »…

Si vous aussi vous vous acharnez pendant plus de 50 heures (des fois beaucoup plus que ça) pour composer + mixer (au sens M.A.O.) + masteriser un morceau avec amour et subtilité, vous me comprenez    😀

Il s’agit de faire de la Musique, pas du bruit, donc optez toujours pour la qualité maximale    😉