7 Trucs (IMPORTANTS) à Faire Avant de MIXER EN PUBLIC :

Une des clés pour une prestation réussie, c’est l’ANTICIPATION…

Pour mixer en public dans les meilleures conditions et avoir toutes les chances d’assurer votre set (ou votre soirée / animation / mariage), vous devez anticiper au maximum !

C’est l’anticipation qui m’a très souvent aidé, voire sauvé la vie des fois (!), que ce soit le jour même de la prestation, ou des semaines avant…

 

Dans cet article, on va parler uniquement des choses à faire juste avant que vous passiez aux platines le jour J…


mixer en public

Accordez-vous avec les autres DJ :

Avant le début de la soirée (ou dès que possible), échangez avec le DJ qui mixe juste avant vous, et avec celui qui passe juste après vous.

Vous devez connaître le style musical qu’ils vont jouer, avoir une idée assez précise du tempo de leur set, et savoir comment ils comptent terminer et commencer :

 

– Le DJ vous précédant laisse-t-il tourner son dernier morceau et vous enchaînez dessus comme vous voulez ?

Ou est-ce qu’il veut faire une outro et / ou une sortie spéciale (en particulier s’il s’agit d’un DJ « guest ») ?

 

– Le DJ qui passe après vous veut-il mixer au tempo sur votre dernière track ?

Ou préfère-t-il jouer une intro pour démarrer son premier morceau ?

 

L’idée c’est que vous sachiez d’avance comment vont se faire les enchaînements des sets    😉

Lisez le public :

Lors du set du DJ vous précédant, restez attentif au comportement du public :

– Qu’est-ce qui a l’air de lui plaire et qu’est-ce qui a l’air de le lasser ?

– Vers quoi / où comptez-vous l’amener avec votre set ?

– Comment allez-vous le captiver et l’inciter à vous suivre dans votre direction ?

 

Anticipez en prenant la température assez tôt pour pouvoir mieux choisir vos morceaux par la suite    😉

Allez pisser :

Ça paraît con dit comme ça !!! lol

Mais une vessie un peu trop remplie dès le début de votre set ne vas clairement pas vous aider à vous concentrer sur la musique !    :-p

Et ça ne va pas aller en s’améliorant, surtout si vous jouez plus d’une heure !

Inutile de vous faire un dessin pour le scénario du pire : vous n’avez pas envie de vous retrouver dans le dilemme entre vous faire dessus et lâcher les platines (et donc votre public !)…

 

Évitez donc de boire 30 minutes avant de mixer, et surtout si vous carburez à la bière ! ^^

Allez pisser juste avant de passer aux platines pour « évacuer » ce problème   🙂

Évitez de boire pendant votre set, ou modérément    😉

Préparez votre ordinateur :

Si vous en utilisez un pour mixer avec un logiciel DJ (Traktor, Virtual DJ, Serato DJ…), ou pour liver (Ableton Live…).

Vérifiez qu’il soit à son plein potentiel en terme de ressources processeur : le minimum d’applications lancées, wifi / antivirus et autres désactivés…

Checkez que la carte son et votre contrôleur USB répondent bien (latence, mapping…), que le micro interne soit débranché, que le volume de sortie soit bien réglé…

Vérifiez aussi l’état de votre batterie : dans tous les cas, je vous recommande de brancher la prise secteur quand vous jouez !

Préparez vos morceaux :

Vos fichiers si vous êtes sur logiciel DJ, vos clés USB et / ou CD si vous êtes sur platines CD.

Si vous mixez avec des vinyles, vous pouvez arranger votre bac de disques pour pouvoir les trouver rapidement et facilement, en en faisant ressortir quelques uns.

 

Le plus important c’est d’anticiper le début de votre set qui devra s’adapter en fonction du DJ qui vous précède.

Donc prévoyez le morceau voulu pour votre enchaînement initial, mais aussi un autre morceau avec une bonne intro au cas où vous auriez un pépin…

C’est-à-dire que si vous ne savez pas du tout comment passer du dernier titre du DJ précédant à votre premier morceau, jouez une intro vous permet de ne pas avoir à caler le tempo, et vous pouvez changer complètement de style…    😉

 

Anticipez également les 5 prochains titres potentiels : souvent le plus dur quand on mixe en public c’est le démarrage, le temps de se mettre dans le bain.

Donc facilitez-vous le travail     😉

Prévoyez une astuce « anti-croûte » :

A tout moment, il peut vous arriver une galère pendant votre mix, du genre :

– avoir raté une transition car vous n’avez pas vu que votre titre arrivait à sa fin…

– Avoir un souci matériel avec la table de mix, le casque ou encore avec une platine CD, qui vous oblige à le / la remplacer en urgence…

– Avoir un bug sur votre ordinateur qui vous oblige à le redémarrer ou à modifier un réglage…

 

Et dans ce cas-là, plus vous avez anticipé un souci potentiel, moins vous avez à paniquer sur le moment, et mieux vous pouvez gérer la situation !

Vous pouvez sauver les meubles lors d’une « croûte » (une galère) de ce type de diverses manières, par exemple en lançant instantanément un son « spécial » qui sert uniquement à ne pas avoir de silence…

Pour « occuper votre public » en quelque sorte, le temps de résoudre votre problème.

Voire même pour l’intriguer (si la manœuvre est bien faite !)…

Si ça vous intéresse, j’en parle davantage dans le Niveau 10 de la formation DJ « Le Dojo ».

Vous y trouvez l’Assortiment d’Interludes de Secours qui est un pack de 10 sons prêts à l’emploi spécialement prévus pour « masquer des croûtes »…    😉

Préparez les accessoires pour être à l’aise :

– Une petite bouteille d’eau à côté des platines.

– Gardez une lampe torche sur vous pour fouiller dans votre bac de vinyles, ou si vous devez chercher quoi que ce soit.

Une frontale peut vous servir à mixer dans le noir si besoin, car vos mains restent libres    😉

– Un casque (ou des écouteurs au pire !) de secours à portée de main.

– Un ordinateur dédié à l’enregistrement de votre mix, à brancher sur la sortie REC du mixer.

– …

 

Bon courage    😉