14 (+1) Trucs à CHECKER sur le MIXER Avant de Passer aux Platines :

Quand vous êtes booké pour mixer en public, vous avez potentiellement plus de stress que quand vous êtes tranquillement à la maison pour deux raisons :

1/ Vous n’avez pas envie de vous « croûter » devant plein de gens, et de vous taper la honte !

2/ Vous ne connaissez ou ne maîtrisez pas forcément le matériel de mix qui sera mis à votre disposition (table de mix, platines vinyles ou CD…).

 

 

Du coup, quand c’est votre tour de passer aux platines, vous voulez avoir l’esprit le plus tranquille possible, afin de bien démarrer votre set !

 

Et pour cela, le matos que vous allez utiliser doit être réglé de manière précise, selon vos critères et vos préférences, afin de vous sentir le plus à l’aise possible !

 

 

Voici donc une liste des éléments à vérifier ou à régler sur la table de mix dès que le DJ qui vous précède vous passe le relais :


mixer-checker-le-mixer-avant-de-passer-aux-platines

Les réglages à vérifier sur votre mixer :

– Tous les line-faders (le fader des voies) qui ne sont pas utilisés doivent être complètement baissés à 100% (c’est-à-dire à zéro en terme de volume).

Aucun son potentiel ne doit pouvoir y passer au cas où une platine (ou un deck) continuerait la lecture d’un titre !

 

– Si vous avez accès à un mixer 4 voies, checkez comment ces voies sont attribuées – ou non (« Thru ») – au cross-fader (« A » ou « B », ou encore à gauche ou à droite).

 

– Ajustez la courbe des line-faders et du cross-fader (surtout si vous comptez scratcher !).

Vous pouvez régler leur pente de manière plus ou moins « brute » suivant la façon dont vous voulez que le volume augmente quand vous déplacez le curseur.

 

– Ajustez la position du cross-fader : si vous avez réglé sa courbe de manière très « sèche » (en ON / OFF en quelque sorte), placez son curseur au centre 😉

 

– Si vous avez certains modèles de platines CD et de table de mixage, vous pouvez activer ou désactiver le « fader start » pour les différentes voies.

 

– Réglez le gain et les potards des basses / médiums / aigus des différentes voies que vous allez utiliser, en particulier celle concernée par votre premier titre.

Le but c’est que le VU-mètre de gain soit au plus près du 0 dB, sans jamais le dépasser 😉

 

– Si cette option est présente, réglez la courbe des potards d’EQ (« Isolator » ou « EQ » sur la DJM-900 Nexus 2 par exemple).

 

– A moins que vous comptiez intervenir au micro, ou qu’un MC / chanteur vienne poser sa voix pendant votre set DJ, désactivez les réglages de l’entrée micro.

Mettez le volume du ou des micros à zéro, et idem pour leurs potards d’EQ potentiels.

 

– Afin d’éviter des mauvaises surprises quand vous allez lancer votre premier morceau (pas cool quand on mixe en public ! 😀 ), désactivez les effets présents sur la table de mixage.

Sur les mixers de chez Pioneer par exemple, vous avez un gros bouton ON / OFF : vérifiez son état.

Mais ça ne suffit pas : certains effets peuvent être audibles même si ce bouton est sur OFF…

Pour vous assurer que plus rien ne passe, mettez le potard « Level / depth » des effets complètement à zéro également.

Enfin, s’il y a une gestion de Send / Return sur la table de mix pour utiliser des boîtiers d’effets externes, vérifiez que tout est bien désactivé.

 

– Sur certaines tables de mix (chez Pioneer entre autres), vous avez un potard « COLOR FX » par voie.

Vérifiez qu’il est bien réglé au centre, afin qu’il soit neutre (c’est-à-dire qu’aucun effet ne soit appliqué).

A la place d’un COLOR FX, on peut aussi avoir un potard de filtre => même combat : réglez-le pour qu’il soit désactivé.

 

– Pour assurer aux platines, vous avez besoin d’un casque ! 😀

Donc penchez-vous sur ses réglages avant de commencer les hostilités : volume adapté en fonction du bruit ambiant et des enceintes de retour, et choisissez entre « mono » ou « split » si l’option est dispo.

 

– Réglez les entrées dans la console suivant le type de platines (vinyles et / ou CD) que vous allez utiliser, ou encore s’il s’agit de decks d’un logiciel DJ.

Un bouton par voie vous permet de basculer entre phono / line / USB / digital suivant le modèle de mixer.

 

– Vérifiez la balance de la sortie master : la panoramique doit être parfaitement centrée (ou réglée sur mono éventuellement, à voir avec le responsable de la façade).

 

– Ajustez le volume de la sortie Booth (les enceintes de retour), afin d’avoir un équilibre avec le volume du casque quand vous le portez avec une seule oreillette.

 

– Enfin, l’élément CRUCIAL à contrôler avec précision : le volume de la sortie master.

Celui-ci va dépendre de vos réglages de gain / EQ / faders…

Mais idéalement, vous avez anticipé le niveau de sortie à respecter (le top c’est 0 dB !) avec le responsable de la façade (l’ingénieur du son s’il y en a un par exemple) AVANT de commencer à mixer ! 😉

 

 

Voila pour cette liste, vous pouvez l’imprimer et la ramener avec vous à vos bookings pour réviser avant de mettre le feu à votre dancefloor ^^

Bon courage 😉



Découvre le Cursus Intégral DJ Producteur : clique ici pour voir...