Le Matériel (VRAIMENT) Nécessaire Pour la Production Musicale – Logiciel Beatmaker :

On dit que « l’habit ne fait pas le moine », et c’est vrai en production musicale, si vous comptez composer vos propres morceaux par exemple.

Qu’est-ce que je veux dire par là ?

Tout simplement que vous n’avez pas besoin d’avoir absolument un matos de fou furieux pour vous éclater à faire du son, ni pour produire de la qualité.

Bien sûr, avoir une config complète et haut de gamme ça aide bien, c’est plus confortable et plus sympa à utiliser…

Mais même avec du matériel de MAO « minimal » vous pouvez clairement avancer, et progresser dans votre passion !

Dans les lignes qui suivent, on va se pencher sur le matériel indispensable et complémentaire pour la production musicale, uniquement dans un contexte de M.A.O. (avec un logiciel de studio virtuel, pas avec des machines physiques).

C’est parti :


production musicale materiel

Le matériel MAO indispensable pour composer :

La pièce centrale c’est bien sûr votre ordinateur !

Plus il est performant (processeur, RAM, vitesse du disque dur…) et mieux c’est, car faire du son c’est très gourmand en terme de ressources…

Le périphérique indispensable c’est la souris !

Alors les fans d’Apple pourront soutenir que le trackpad des MacBooks est top, mais personnellement je ne suis pas convaincu, surtout pour bosser vite !

Sur cet ordi, il vous faut un bon logiciel beatmaker ou « DAW » (« Digital Audio Workstation » en anglais, c’est-à-dire un studio virtuel).

Si vous créez des morceaux, je vous recommande clairement le logiciel beatmaker FL Studio !

Je l’utilise depuis de longues années après avoir testé plusieurs concurrents (comme Reason ou encore Cubase…), et je ne suis pas prêt d’en changer !

Ce logiciel beatmaker fonctionne sur PC, pour MAC il va falloir attendre encore un peu (à l’heure où j’écris ces lignes, seule la version Bêta est dispo).

Sur Mac, vous avez Logic qui est bien, et Cubase qui fonctionne sur MAC et PC…

Si vous comptez faire du « live », le top c’est clairement Ableton Live !

Dans tous les cas, la philosophie que je recommande à des débutants en M.A.O. c’est de commencer la production musicale dès le début avec un logiciel professionnel comme ceux que je vous ai cités.

Bien sûr, ce type de matériel de M.A.O. est plus compliqué et plus long à prendre en main qu’un « joujou grand public », mais quand vous avez trouvé votre chéri, vous allez l’exploiter pendant une looooooooooooooooongue durée !   😉

Tout ça c’est bien, mais si vous pouvez écouter ce que vous faites, c’est mieux !   🙂

Le top c’est d’utiliser des enceintes de monitoring qui sont spécialement prévues pour la production musicale (pour composer, mais aussi pour mixer et pour masteriser vos morceaux).

Vous pouvez prendre de l’entrée de gamme d’une bonne marque (KRK, Yamaha, Prodipe…) pour pas trop cher, et c’est largement suffisant pour bien démarrer !

En alternative (ou en complément, ce qui est top), c’est de travailler au casque, mais là il vous en faut un correct !

Sennheiser fait du très bon matos (j’ai le HD595 depuis des années, c’est juste une histoire d’amour entre nous ! 😀 ), mais vous pouvez aussi regarder chez AKG, ou encore Sony…

On va casser le mythe tout de suite : il est tout à fait possible de composer, mais aussi de mixer et de masteriser uniquement au casque…

Arrrgggggghh !!! J’entends tout de suite les « experts » qui se révoltent, halte au scandale lol !

Oui c’est possible, c’est ce que je fais durant mon voyage en Asie depuis plus de 8 mois, et j’en suis bien content !

Encore une fois, ce n’est pas les conditions de travail idéales, mais ça ne doit pas vous empêcher de pratiquer !

Et je suis plutôt content du rendu de mes dernières compos… ^^

Check ça aussi, c’est du lourd : Apprendre le Beatmaking sur Youtube

Le matériel de production musicale complémentaire :

Pour être plus à l’aise, vous pouvez ajouter différents éléments à votre config :

– un caisson de basses pour compléter votre paire d’enceintes de monitoring.

Grâce à ce matériel MAO, vous aurez alors un rendu plus riche, plus propre, plus précis et plus fidèle dans le bas du spectre.

C’est cool pour vos sessions de compo, mais c’est surtout utile pour le mixage et pour le mastering !

Faites attention de bien le régler en termes de volume et de positionnement par rapport aux enceintes, et aussi par rapport à l’acoustique de votre pièce.

– Un ou plusieurs contrôleurs MIDI, comme un launchpad ou un clavier.

Ca peut vous faire gagner du temps s’ils sont bien configurés, surtout s’ils sont conçus spécialement pour fonctionner avec certains logiciels, comme c’est le cas du Maschine Studio de Native Instruments.

Mais c’est surtout une histoire de confort quand vous composez / mixez / masterisez, car c’est loin d’être indispensable.

J’en ai presque jamais utilisé, je bosse au clavier du PC et à la souris comme un vrai geek 😀

Par contre, si vous faites du live, utiliser un contrôleur USB c’est carrément indispensable pour pouvoir manier vos sons facilement et rapidement en temps réel !

– Une carte son : utile surtout si vous êtes amené à convertir des signaux analogiques en signaux numériques, par exemple si vous enregistrez des instrus ou des voix via des micros.

Une carte son est aussi pratique pour multiplier les entrées / sorties vers votre ordi, et vers le reste de votre config.

– Des « VST », c’est-à-dire des instruments virtuels à greffer à votre logiciel de studio virtuel de base (comme des plugins), afin de le compléter.

Il peut s’agir de synthés, de boîtes à rythmes, de samplers…

Mais aussi des effets comme de la reverb, des filtres, des echo…

Voilà, maintenant le matériel en MAO n’est plus censé être une excuse pour ne pas bosser vos compos !

Au boulot 😉



Tu souhaites aller plus loin en production musicale ? Télécharge le Pack de Bienvenue M.A.O. (offert) : clique ici


Tu souhaites aller plus loin en mix DJ ? Télécharge le Pack de Bienvenue DJing (offert) : clique ici


Envie de passer (rapidement) à la vitesse supérieure ? Découvre nos formations M.A.O. et DJing : clique ici