Le Meilleur Logiciel DJ (Traktor, Rekordbox DJ, Virtual DJ, Serato DJ…) :

Si tu mixes (ou que tu comptes t’y mettre prochainement) sur logiciel DJ, tu te demandes forcément à un moment donné quel est le meilleur parmi tous ceux disponibles sur le marché…

On va voir la réponse que j’ai à te partager, en fonction de ton expérience en DJing, de ton niveau actuel, et de ton ambition sur le long terme…

 

C’est parti :


Le logiciel DJ qui TE correspond :

Ma réponse est simple : c’est celui qui satisfait tes besoins musicaux ET pour lequel tu te sens le plus à l’aise…

 

Je met volontairement de côté les questions limitantes, du genre :

 

– Est-ce que le logiciel est compatible avec ton système d’exploitation (Windows / Mac / Linux) ?

 

– Est-ce que ton ordi est assez puissant pour faire tourner le logiciel ?
=> Si non, il est sans doute temps de changer de machine !   😉

 

– Est-ce que ton budget te permet d’acheter le logiciel ?
=> Si non, il vaut peut-être mieux attendre pour économiser et t’acheter celui qui te fait vraiment envie !

 

– Est-ce que le logiciel est fiable, robuste ?
=> Ça dépend pas mal de ton ordi, pas que du logiciel en lui-même !

 

– Est-ce que le constructeur est une bonne marque ?
=> Question plus ou moins stérile, car le constructeur peut être bon dans un domaine et nul dans un autre ! Il faut se focaliser sur le produit en lui-même.

 

– …

Comment trouver LE meilleur logiciel de mix :

Si tu prévois d’investir dans un nouveau logiciel de mix, tu peux donc t’y prendre en suivant cette méthode en 2 étapes :

 

ETAPE 1 : Compare les logiciels existants sur le marché en te basant sur leurs fonctionnalités, sur leur potentiel, et sur le matériel DJ hardware (contrôleurs USB) compatibles.

 

Les principaux logiciels DJ :

 

Traktor : payant, Windows / Mac OS, optimal pour être utilisé avec les contrôleurs USB de la même marque, mon logiciel DJ préféré   😀

 

Rekordbox DJ : payant, Windows / Mac OS, à ne pas confondre avec le logiciel « Rekordbox » sans « DJ ».

 

Serato DJ Pro : payant, Windows / Mac OS, utilisable sans contrôleur USB en « Practice Mode ».

 

Serato DJ Lite : gratuit, Windows / Mac OS, utilisable sans contrôleur USB en « Practice Mode ».

 

Virtual DJ : gratuit ou payant suivant l’utilisation, Windows / Mac OS.

 

Mixxx : gratuit, Windows / Mac OS / Linux.

 

DJUICED 18° : gratuit, Window / Mac OS, compatible uniquement avec des contrôleurs Hercules (l’une des pires marques sur le marché, disons que c’est vraiment vraiment de l’entrée de gamme quoi   :-/   !! ).

 

DJUICED 40° : gratuit, Window / Mac OS, compatible uniquement avec des contrôleurs Hercules.

 

DEX 3 : payant, Windows / Mac OS.

 

Cross DJ : payant, Windows / Mac OS.

 

Djay Pro : payant, Windows / Mac OS.

 

DJ Player Pro : gratuit, Ipad.

 

 

Dans la liste que tu créés, vire les logiciels qui ne répondent pas à tes besoins (je t’en reparle dans quelques minutes), ou qui ne fonctionnent pas avec ton matos.

 

 

ETAPE 2 : Tu as maintenant ta « short list » de logiciel DJ potentiels.

L’idée maintenant c’est de trouver, parmi eux, celui avec lequel tu te sens le plus à l’aise…

Là, le top c’est de les essayer un par un, soit via leur démo gratuite (si c’est possible), soit via un pote qui l’utilise…

 

En les testant, prend soin de noter ton feeling en l’utilisant, notamment en te basant sur ces points :

– L’ergonomie : l’interface est-elle facile et agréable à utiliser ?

– Les fonctionnalités et comment les déclencher : est-ce que leur fonctionnement te correspond ?

 

Tu peux maintenant désigner le vainqueur    🙂

Tes besoins en DJing pour bien choisir ton logiciel de mix, et un bon contrôleur USB :

Comme je te le disais, définis d’abord ton besoin avant de rechercher LE logiciel de mix qu’il te faut, afin d’économiser du temps !

 

Si tu comptes jouer de la vidéo en plus de l’audio par exemple, avec Traktor c’est mort, mais c’est possible avec DEX 3 ou avec Virtual DJ…

Mais si tu cherches à coupler le DJing numérique avec la production musicale, regarde Traktor en priorité, notamment avec son format Stems (morceaux en 4 pistes / canaux séparés), ainsi que tout son potentiel concernant les remix decks, les loops…    😉

 

Si tu veux mixer des MP3, des WAVES ou d’autres types de fichiers avec des vinyles « time-codés », penche-toi sur les logiciels DJ qui proposent le « DVS » (Digital Vinyl System) via l’utilisation d’une carte son spéciale (comme la A6 de chez Native Instruments).

Si ton truc c’est l’animation d’événements (anniversaires, mariages…), certains logiciels DJ sont plus adaptés (comme Virtual DJ ou DEX 3), notamment pour intervenir au micro et / ou faire un karaoké.

 

Enfin, si ton objectif à court / moyen / long terme c’est de devenir DJ pro et de multiplier tes bookings pour mixer en public régulièrement, Rekordbox DJ est particulièrement intéressant, car ça t’immerge dans l’environnement de Pioneer, LA marque utilisée en configs pro (notamment avec les CDJ-2000).    😉

Passer d’un logiciel DJ à un autre :

Un dernier truc pour finir : dis-toi bien que 80% des fonctionnalités et de la présentation (l’ergonomie de l’interface) des logiciels DJ du marché sont similaires et communes…

 

Par exemple, il y a un grand nombre de fonctionnalités que tu vas retrouver systématiquement partout : loops, CUE, pitch…

Et, d’un soft à l’autre, ça se ressemble beaucoup en terme d’affichage.

Donc pas de panique si tu dois changer de logiciel de mix un jour : dès que tu as compris comment l’un marche, tu vas vite trouver tes repères dans un autre   😉

 

 

Sur ce, éclate-toi bien !   :p