La Dure Vérité (Refoulée Par 90% Des DJ Producteurs) Pour Exceller Dans Ta Carrière D’Artiste :

Comme tu l’as sans doute remarqué, je parle pas mal de choses qui dépassent ce qu’on a l’habitude de voir (comment mixer des tracks, techniques de M.A.O., où trouver des sons…) pour te partager des idées et des conseils tirés du développement personnel, de l’étude du succès, ou encore de l’entrepreneuriat…

 

Dans les lignes qui suivent, je voudrais te partager une réflexion CRUCIALE à bien saisir si tu veux, un jour, exceller dans n’importe quel domaine, en particulier en DJing ou en production musicale

 

Si tu débutes dans l’une de ces disciplines, tu ne seras pas forcément d’accord avec ce que j’ai à te dire, et ça risque de ne pas te plaire !

Si tu es de niveau plus avancé, tu vas sans doute te reconnaître dans cette réflexion, et ça va te permettre de garder le cap pour continuer à progresser dans ta passion, sans cesse, sur le long terme…

Go :


L’erreur typique des DJ et des producteurs débutants :

L’erreur dont je te parle c’est de chercher à aller trop vite, et ensuite d’être déçu de ne pas avoir les résultats imaginés…

Quand on démarre une nouvelle activité (musique, entreprise, n’importe quoi…), on est excité, on a envie d’apprendre et de progresser VITE…

C’est normal, ce n’est pas mauvais en soi.

 

Le souci, c’est qu’on veut, on s’attend à obtenir – vite – des résultats qu’on perçoit comme facilement et rapidement atteignables, alors qu’en réalité ça prend souvent beaucoup plus de temps et d’efforts qu’on aimerait pour y arriver !

Et quand on comprend que c’est pas si facile / rapide qu’on l’aurait voulu, beaucoup sont déçus, abandonnent, et passent à autre chose…

 

Quand on n’a pas d’expérience dans un domaine, on a naturellement une perception érronée des efforts qu’il faut fournir et du temps à consacrer pour passer du point A (néophyte total) au point B (mixer devant 500 personnes, sortir son 1er album, faire une collab’ avec Tiësto !!! ^^)…

Et pour aller vite, beaucoup d’entre nous cherchent des raccourcis, des hacks, des « pilules magiques » qui peuvent, au final, se révéler dévastateurs !

 

 

3 exemples dans d’autres domaines pour illustrer ça :

 

– Tu veux perdre 20 Kg de graisse en 4 semaines ? => Tu SAIS ce que tu dois faire de manière régulière et sur le long terme (musculation, manger plus de légumes et moins de sucre, pratiquer le jeûne intermittent…)…

… mais, nan, plein de gens vont se planter en cherchant la pilule magique (le nouveau régime Dukon, le médicament prescrit pas le médecin « bienveillant », le complément alimentaire XYZ…)…

… en espérant obtenir une perte de poids facile et rapide, à moindre effort, à moindre investissement !

Résultat dans la grande majorité des cas : effet « yoyo », abandon du régime, reprise d’une hygiène de vie des fois pire qu’avant, et forte déception / frustration !

 

 

– Tu veux avoir un corps dessiné, te sentir en meilleure forme physique et être plus musclé avant l’été ? => Tu crois vraiment qu’utiliser des produits dopants pour accélérer le processus en trichant va t’être bénéfique sur le moyen / long terme ?

 

 

– Tu veux monter ton business et devenir indépendant financièrement en quelques mois ? => Tu crois vraiment qu’appliquer la dernière formation en marketing ou en trading va suffire pour résoudre le problème ?

 

 

Tricher ou chercher des raccourcis c’est ne pas comprendre le processus de la réussite.

Je ne dis pas qu’il ne faut pas se former, qu’il ne faut pas optimiser tout ce qu’on fait, mais plutôt qu’il faut être prêt à fournir les efforts nécessaires, et à être patient et persévérant !

Et ça, c’est une BONNE nouvelle pour toi, SI tu es VRAIMENT motivé et DÉTERMINÉ à réussir…

… car ça va éliminer tes « concurrents », et renforcer ta discipline !    😉

 

Contrairement à cette approche paresseuse et basée sur la recherche de satisfaction immédiate, la « sagesse » c’est d’apprendre les fondamentaux correctement, de les répéter, encore et encore, puis passer à l’étape d’après, puis à l’étape d’après…

 

C’est vrai en business, en sport, en art martiaux => Bruce Lee disait : « Je ne crains pas l’homme qui a pratiqué 10.000 coups une fois, mais je crains l’homme qui a pratiqué un coup 10.000 fois. »

Un maître, c’est celui qui a répété, répété, répété les bases fondamentales… il ne cherche PAS les raccourcis    😉

Exemples en techniques de mix ou de M.A.O. :

Pour que ce soit plus « parlant », voici des exemples qui montrent l’importance de prendre le temps nécessaire pour bien maîtriser les fondamentaux, AVANT de passer à des trucs plus avancés :

 

– Le calage tempo (à l’oreille, comme on le voit dans le cours n°1 de la formation DJ Padawan) : que tu débutes en mix ou que tu sois DJ pro depuis 20 ans, même combat, tu dois caler tes skeuds !

Au début, tu galères, ensuite à force de t’entraîner et de répéter, répéter, répéter le processus, tu peaufines tes calages (ils deviennent plus précis et rapides).

 

 

– Bien choisir tes tracks à mixer : un autre fondamental (c’est même 80% de l’importance de ton taf en tant que DJ, que tu sois guest, résident, animateur de mariages…) qui demande de la pratique répétée sur le long terme pour être maîtrisé !

Et ça, ça doit être travaillé bien AVANT de passer à des techniques de mix plus avancées et d’importance « secondaire », comme l’utilisation d’effets, ou encore jouer en « finger drumming » !

 

 

– En M.A.O., l’un des fondamentaux pour composer des morceaux c’est de savoir structurer les « patterns » (boucles) d’instrus (pour calibrer les passages de breaks, les drops, l’intro…).

Et là, encore une fois, y’a pas de secret : il faut répéter, répéter, répéter le processus pour bien le comprendre, et pour le maîtriser !

Bien sûr, suivre une bonne formation comme celle que je propose (Tes Morceaux Séquencés et STRUCTURÉS COMME UN PRO – La Méthode des 4 PILIERS FONDAMENTAUX) t’aide clairement à progresser plus vite…

… mais même avec ça, ça n’empêche pas qu’il faut pratiquer sur plusieurs projets pour obtenir d’excellents résultats !   😉

Exemple en développement de carrière d’artiste (« music business », « branding » et marketing) :

Un dernier exemple pour souligner l’importance de ne pas se focaliser sur des raccourcis foireux, et de plutôt fournir la discipline nécessaire à une réussite méritée…

Pour booster ta carrière de DJ producteur, tu dois développer ta fanbase…

… en suivant l’une de ces 2 approches :

 

1/ Tricher en achetant des likes Facebook, des followers sur Soundcloud ou d’autres types de prestations de ce genre.

Le résultat ? Oui tu auras des gros chiffres (obtenus en claquant pas mal de thunes), mais ce sont des FAUX fans qui ne viendront jamais te voir quand tu mixes en public, qui n’achèteront jamais tes morceaux, qui ne partageront jamais tes créations…

 

 

2/ Suivre un plan malin, bien pensé, mais qui demande des efforts réguliers et sur le long terme.

Le résultat ? Une base de fans réels, une bien plus grande satisfaction, et la fierté d’en être arrivé là sans tricher.

 

Ça nécessite de trouver et de fidéliser des gens en diffusant tes sons sur des plateformes spécifiques, de publier du contenu (podcasts, VLOGS, photos de tes bookings…) chaque semaine, ou encore de marquer les esprits grâce à ton personnage et à ton « image de marque » réussie…

… tout ça, on le voit en détails dans la formation « TA TRIBU – La Clé Pour Décrocher et Cartonner des DIZAINES DE BOOKINGS (Sans Notoriété) », en partenariat avec mon collègue et ami Damien Rocks !

 

 

Sur ce, je te souhaite un bon entraînement !   😉