DJ / Producteur : 2 Approches Pour Bien Débuter En Live :

Peut-être qu’aujourd’hui tu mixes sur platines CD, vinyles, ou sur logiciel DJ (Traktor, Serato DJ, Rekordbox DJ…), ou que tu composes des morceaux, et que tu voudrais te mettre au Live…

C’est-à-dire jouer à la volée tes propres séquences musicales que tu créées toi-même dans un logiciel de M.A.O., comme FL Studio, Cubase, Logic Pro, Ableton Live…

 

Plusieurs choses peuvent te bloquer pour pouvoir faire des sets Live, comme le matériel à acquérir, ou encore la façon de créer ta matière première…

Voici donc quelques éclaircissements :


debuter live dj

Si tu mixes déjà sur un logiciel DJ :

Pour faire du Live, tu dois maîtriser deux compétences :

 

1/ La compo : pour créer ta « matière première » (les pistes instrumentales sous forme de boucles ou de longues séquences, on en reparle dans quelques minutes…).

 

2/ La performance live : pour enchaîner tes séquences musicales avec le bon timing, et pour ajouter des effets, des jeux, de la variation en temps réel.

 

 

Au lieu de partir complètement de zéro dans ces deux compétences, tu peux partir sur l’idée de gérer la performance live sur un logiciel DJ.

Il t’en faut un qui gère bien la lecture de boucles, le déclenchement de samples, et qui propose une bonne quantité d’effets paramétrables.

 

Sans hésiter, je te recommande évidemment Traktor pour ça (tu t’en doutais si tu me connais hihi ^^) !

Avec ses fameux remix decks (et ses stems decks en plus !), tu peux déclencher comme tu veux ta boucle de kick, ta boucle de drums (hi hat, clap, crash…), ta boucle de mélodies, ta boucle de FX…

 

L’avantage de cette approche c’est que tu seras moins perdu dans l’utilisation d’un logiciel DJ si tu mixes déjà, par rapport à utiliser Ableton Live (qui est top, mais bien plus poussé en terme de fonctionnalités, car il permet de composer de A à Z).

 

Maintenant, il te reste quand même la première compétence à maîtriser, c’est-à-dire la création de tes boucles instrumentales…

Et pour ça, tu n’as pas d’autre choix que d’utiliser un logiciel de M.A.O. : Ableton Live, FL Studio (celui que j’utilise et que je recommande), Logic Pro

 

Peu importe lequel tu préfères, puisque de toutes façons tu vas exporter tes boucles en audio (en WAVE par exemple) pour les importer dans ton logiciel DJ.

 

En terme de contrôleur USB pour tes performances live, tu peux prendre un (ou des) launchpads comme le Kontrol F1 que je te recommande si tu es sur Traktor.

Rester dans un environnement software et hardware 100% Native Instruments c’est t’assurer de bosser avec du matos de qualité !    🙂

Si tu composes des morceaux sur Ableton Live :

Dans ce cas, c’est simple : fais tout (création des boucles instrumentales + performance live) dans Ableton Live.

Comme ça, tu n’as pas à te mettre dans un autre logiciel en parallèle, et tu t’assures de bosser avec du matos de qualité !

 

En terme de contrôleur USB, le classique que je te recommande c’est l’APC 40 de chez Akai, car il est complet : pads, faders, potards…   😉

Et il est prévu spécialement pour Ableton Live, donc nickel !

Si tu composes des morceaux sur un autre logiciel qu’Ableton Live :

Peut-être que tu créés tes prods sur FL Studio, Cubase, Logic Pro ou autre, et dans ce cas-là, tu dois utiliser un autre logiciel pour tes performances live :

 

– Soit Traktor : la solution sans doute la plus simple car il propose moins de fonctionnalités qu’Ableton Live.

 

– Soit Ableton Live : tu auras plus de possibilités qu’avec Traktor mais le logiciel peut être plus difficile à maîtriser…

 

A toi de voir : le top est d’essayer les deux approches et de partir sur celle qui te convient le mieux !

 

 

Pour ma part, je ne fais pas encore de live, mais quand je m’y mettrais, je compte créer les boucles dans FL Studio (que j’utilise déjà pour mes tracks), et Traktor que je possède aussi…

Comme ça, pas besoin de me mettre dans encore un autre logiciel (Ableton) ! ^^

2 approches pour assurer tes performances live :

Un petit mot, pour finir, qui peut éclaircir les idées des débutants en live, concernant 2 façons de procéder :

 

1/ Jouer des boucles (de 16 ou de 32 temps par exemples) séparément, et les activer / désactiver en temps voulu pour faire évoluer le set en temps réel.

C’est l’approche qui te laisse le plus de flexibilité pendant que tu joues, mais qui nécessite aussi le plus de concentration pour ne pas te rater !

Dans ce cas, il te faut utiliser absolument un launchpad (APC 40, Push…) pour gérer les boucles.

 

 

2/ Jouer des séquences qui durent toute la durée du set (par exemple 60 minutes) en 4 canaux séparés (par exemple : kick + bass, drums, mélodies + voix, FX).

En temps réel, tu joues alors sur des effets (echo, delay, flanger…) sur le canal que tu veux pour apporter de la variation dans ton set.

Cette approche peut t’éviter de te « croûter » (tu n’as pas à gérer l’enchaînement des boucles puisqu’elles sont déjà enregistrées les unes après les autres), donc ça peut être plus facile pour débuter en Live !    😉

 

Pour cette approche, tu n’as pas forcément besoin d’un gros launchpad, mais plutôt d’un contrôleur avec des potards et quelques boutons pour activer / désactiver tes effets…   😉

 

Pour info : Traktor est le seul logiciel DJ qui permet de mixer (ou de « liver » car, là, ça se rejoint) en multi-canal avec son propre format audio « Stem » (plus d’infos ici et )…

 

 

Voila pour ces précisions, j’espère que tu y vois plus clair maintenant ! ^^

Allez, au boulot !