Comment Mixer (et Vous Comporter) Pour REMPLIR le Dancefloor :

Quand vous passez aux platines en public, vous pouvez avoir peur que les gens ne dansent pas, ou pire : qu’ils quittent le dancefloor…

Votre but étant de leur faire passer une bonne soirée, si vous les faites fuir, c’est la loose !

 

Il n’y a pas de méthode miracle pour faire danser les gens absolument à tous les coups…

Par contre, certains principes à appliquer peuvent clairement vous aider…

 

En voici 3 :

comment mixer dancefloor

Bien distinguer les différentes phases d’une soirée :

La grande majorité du temps, quand on organise des soirées, on suit un schéma proche de ce type :

 

PHASE 1 : le warm-up :

Il s’agit de commencer gentiment pendant que les gens arrivent, qu’ils se mettent à l’aise, se rencontrent, se familiarisent avec l’ambiance, prennent l’apéro…

Vous ne sortez aucune grosse tuerie musicale pendant cette phase, et vous pouvez garder un peu de marge de volume sur la sortie master pour la suite…

 

PHASE 2 : le peak time :

Lors de cette phase, vous sortez vos bombes sonores aux bons moments, afin de les valoriser du mieux possible, et aussi pour en faire profiter un maximum de personnes.

Sortir le remix d’un morceau connu ou appliquer des techniques de mix avancées peuvent vous permettre d’intriguer et de ramener du monde sur le dancefloor.

 

PHASE 3 : la clôture :
Cette étape annonce le début de la fin de la soirée…

Vous pouvez vous permettre d’aller sur un style musical plus « énergique » si vous voyez que votre public vous suit.

Ou vous pouvez, au contraire, faire redescendre l’énergie si vous sentez qu’ils ont plus besoin de se calmer avant de quitter les lieux…

Observez et testez votre public :

L’idée c’est d’être en constante interaction et observation avec votre public, afin de vous adapter à ce qu’il voudrait entendre comme sons…

Cette approche n’est pas celle que je pratique dans le sens où je préfère jouer un set préparé en avance #dojo, mais elle peut vous aider à réunir des gens sur le dancefloor.

 

Vous pouvez tester des changements de styles musicaux de temps en temps pour voir comment votre public y réagit.

S’il est favorable à une track d’un style un peu différent, alors vous pouvez embrayer sur d’autres morceaux de ce même style pendant par exemple 15 à 30 minutes.

S’il n’est pas favorable au changement de style, vous pouvez revenir immédiatement à ce qui fonctionnait jusqu’à maintenant.

Puis, 15 ou 20 minutes plus tard, vous pouvez à nouveau tester un autre style musical (en restant quand même assez proche de ce que vous êtes en train de jouer !) pour voir comme les gens y réagissent…

 

Soyez à l’écoute de votre public, en restant attentif, et montrez-le    😉

Montrez votre enthousiasme :

Votre tempérament quand vous mixez va se refléter et se faire ressentir au près de votre public.

C’est-à-dire que si vous êtes super motivé et enthousiaste, les gens le deviendront aussi plus facilement.

Par contre, si vous faites la gueule ou si vous vous énervez, les personnes du public seront moins aptes à se détendre et à se bouger sur la piste de danse !

 

Gardez le moral et le sourire quoi qu’il puisse vous arriver.

Même si peu de personnes dansent, ou encore si vous avez une couille avec du matériel de mix.

C’est facile à dire, mais dur à faire : adoptez du mieux possible un comportement « professionnel » et enthousiaste, et essayez de garder le sourire.

Dans tous les cas, si quelque chose ne va pas, c’est vous qu’on pointera du doigt (hé oui c’est le jeu    :-/ ), donc autant garder votre sang froid et votre motivation    😉

 

Restez le plus méticuleux et soigné possible sur votre façon de mixer, afin de donner le meilleur de vous-même.



Tu souhaites aller plus loin en production musicale ? Télécharge le Pack de Bienvenue M.A.O. (offert) : clique ici


Tu souhaites aller plus loin en mix DJ ? Télécharge le Pack de Bienvenue DJing (offert) : clique ici


Envie de passer (rapidement) à la vitesse supérieure ? Découvre nos formations M.A.O. et DJing : clique ici