Arrangement : Comment ROUTER vos Pistes d’Instruments :

Dans cet article, on va parler du routage de vos pistes uniquement lors de la phase d’arrangement.

C’est-à-dire quand vos instruments individuels (samples, générateurs…) sont créés et prêts à être séquencés tout au long de la durée de votre morceau.

 

Vous allez voir qu’appliquer une bonne méthode pour votre routage peut clairement vous aider à mieux vous y retrouver, mais aussi à multiplier les possibilités de traitements…

Pour ce qui est du routage pour les phases de mixage et de mastering, on verra ça dans des prochains articles    😉

 

Allez, c’est parti :


arrangement router pistes

Routez vos instruments vers le mixer :

Première chose primordiale : TOUS vos instrus doivent être envoyés vers le mixer, car c’est vraiment l’élément, l’outil central qui va gérer l’ensemble des volumes et des traitements par la suite.

 

Vous pouvez envoyer (« router ») vos instrus vers le mixer de deux façons :

 

– Soit vous dédiez une piste du mixer pour chaque instrument individuellement.

=> Si vous utilisez 4 claps différents, vous aurez alors 4 pistes de claps distinctes dans votre mixer.

 

– Soit vous routez vos instrus du même type (exemple : tous les claps) vers une piste unique, commune dans le mixer.

=> Si vous utilisez 4 claps différents, vous aurez alors qu’une seule piste de claps dans votre mixer    😉

 

L’idée, c’est de trouver le compromis qui vous convient le mieux entre trop de pistes (ce qui complexifie la gestion du mixer) et pas assez de pistes (ce qui limite vos possibilités de traitements).

Pour ma part, je route chacun de mes instrus vers une piste dédiée, afin d’avoir un contrôle optimal sur chaque son.

Routez vos pistes d’instruments vers des pistes groupées :

L’idée c’est d’anticiper l’étape qui vient après l’arrangement : le mixage de votre morceau.

Et pour cela, vous pouvez déterminer les pistes séparées dont vous aurez besoin lors du mixage, et créer ces pistes dans votre mixer.

Vous allez ensuite router vos pistes d’instruments vers ces pistes groupées de manière pertinente.

 

Voici comment je procède :

– Piste groupée 1 : « Kick » => Dans cette piste, je n’envoie que les kicks car ils devront être traités séparément du reste lors du mixage.

 

– Piste groupée 2 : « Bass » => Dans cette piste, je n’envoie que les basses car elles devront être traitées séparément du reste lors du mixage.

 

– Piste groupée 3 : « Drums » => Dans cette piste, j’envoie toutes les rythmiques (sauf les kicks), qu’elles tapent dans les moyennes ou dans les hautes fréquences.

On y trouve donc les cymbales crash, les hit-hat, les claps…

 

– Piste groupée 4 : « FX » => Dans cette piste, j’envoie tous les « FX », c’est-à-dire les bruitages, les risers / uplifters, les downlifters…

 

– Piste groupée 5 : « Melodies » => Dans cette piste, j’envoie tous les instrus mélodiques : piano, synthés, cordes…

 

– Piste groupée 6 : « Voices » => Dans cette piste, je n’envoie que les voix car elles devront être traitées séparément du reste lors du mixage.

 

Quand votre arrangement sera terminé, vous n’aurez plus qu’à exporter ces pistes groupées séparément pour les travailler lors du mixage    😉

Routez vos pistes groupées vers un bus intermédiaire :

Au lieu d’envoyer vos pistes groupées directement vers le bus (la piste) master, envoyez-les vers une piste « MIXING » (vous la nommez comme vous voulez) intermédiaire.

L’idée c’est de ne jamais toucher au bus master : vous pouvez ajouter des traitements sur cette piste MIXING intermédiaire si besoin, et surtout vous pouvez gérer son volume !

Du coup, vous pouvez ajuster, et surtout baisser le volume de votre arrangement ENTIER juste avec le fader de cette piste MIXING intermédiaire…

Et ça, c’est extrêmement pratique quand vous voulez exporter vos pistes groupées à un certain niveau, par exemple à -12 dB    😉

Routez votre bus intermédiaire vers le bus master :

Dernière étape : envoyez votre bus MIXING intermédiaire vers le bus master, tout simplement.

Comme dit précédemment : vous n’avez pas à toucher au master, donc laissez son réglage de fader de volume par défaut.

 

 

Vous avez lu pas mal d’infos dans cet article : si ça vous paraît un peu sophistiqué, allez-y étape par étape.

Dans un premier temps, vous pouvez juste router vos instrus vers des pistes dédiées du mixer.

Et quand vous serez à l’aise avec cette config, vous pourrez l’améliorer avec le routage vers les pistes groupées    😉

 

Bon courage !    🙂