Comment Gérer La Sécurité Du Matériel DJ / Sono Lors De Tes Soirées :

On va voir quelques conseils à suivre pour protéger du matériel DJ (platines CD / vinyles, tables de mixage, disques…) et sono (amplis, enceintes, câbles…) lors des soirées.

Que ce soit pour ton propre matos ou celui des autres artistes, c’est toujours bon de garder en tête ces recommandations pour maximiser les chances de bien le protéger…

… surtout s’il s’agit d’une soirée que TU organises !

 

C’est parti :


Lors du transport du matériel DJ et de sono :

Quelques conseils en vrac, on commence par les déplacements du matos pour aller en soirée, ou pour le retour :

 

– Transporte le plus de matos possible avec des flight cases : il en existe pour tout (platines CD, tables de mixage, lights, claviers…).

Si ça coûte trop cher de les acheter, essaie d’en fabriquer en mode DIY   😉

Pour les PC et les contrôleur USB : utilise un sac à dos spécial, avec un rembourrage en mousse et beaucoup de place pour tout mettre.

Pour ton casque : cale-le dans un boîtier adapté, avec son câble et son connecteur Jack.

 

 

– Bloque les roues des flight cases lors des transports en camion (ou fais en sorte qu’ils ne puissent pas bouger) !

 

 

– Pour tes vinyles, range-les dans des bacs refermables et solides (anti-poussière et anti-liquide qui pourrait tomber dessus).

Et oublie les bacs en plastique Curver comme on le voit en teufs (OK c’est pas cher, mais ça craint pour tes skeuds sérieux !!).

Conserve tes vinyles dans leurs pochettes cartonnées + des pochettes plastifiées « anti-bière qui tombe dans l’bac » !   😉

 

 

– Couvre les enceintes de manière à ce qu’elles ne prennent pas l’humidité ni la poussière au niveau de leurs membranes et de leurs connectiques.

Lors de l’installation de la régie et de la sono :

– Assure-toi que tous les câbles électriques, rallonges et multi-prises soient de bonne qualité, et en bon état.

 

 

– Répartis bien les branchements électriques afin de ne pas surcharger une source (prise murale, groupe électrogène…) par rapport à une autre.

Tu peux séparer les lights de la sono par exemple, comme ça, si les lights tirent trop de jus et que ça saute, la sono continuera de fournir du son (ça sent le vécu en teuf ça hihi ^^).

Fais bien sûr des tests en poussant la sono à son niveau optimal de la soirée et sans les lights, pour voir si ça tient…

 

 

– Plante un piquet de terre dans le sol pour chaque groupe électrogène.

 

 

– Evite de laisser traîner des câbles électriques et audios par terrre là ou les gens pourraient marcher dessus, et se prendre les pieds dedans (du vécu là aussi   :-/   ) !

Recouvre-les avec quelque chose sur laquelle on peut marcher sans les abîmer (une bâche, un tapis, un bout de moquette, des « ponts » en plastique comme on le voit en festivals…).

 

 

– Protège tout le matos électrique contre les surtensions (et contre l’humidité si possible, si tu poses une teuf en extérieur).

 

 

– Vérifie la sécurité sur les amplis avec une protection qui les éteint automatiquement si ça tire de trop ( et utilise un limiteur au cas où ça ne serait pas déjà intégré à l’installation du club).

 

 

– Bloque l’accès au rack d’amplis / processeurs / EQ en le plaçant dans un endroit inaccessible au public (entre deux stacks d’enceintes, entre la façade et la régie DJ…).

 

 

– Bloque l’accès à la régie DJ pour le public : barrières, tables, bandes plastique, malles ou flight cases…

 

 

Toujours avoir quelqu’un de l’orga qui reste à la régie pour empêcher des boulets du public qui voudraient venir (rien de plus casse-couilles quand on mixe en public !!).

 

 

– Mets des barrières devant la façade (surtout si c’est de la longue portée) pour pas que le public puisse les toucher, s’appuyer dessus, poser des bouteilles dans les enceintes (si si, ça aussi c’est du vécu !!)…

 

 

– Sangle les enceintes quand elles sont stackées afin de créer un bloc unique, solidaire, plus stable.

 

 

– Évite de stacker trop d’enceintes verticalement (comme on peut le voir en teufs) : plus c’est haut, plus c’est bancal en terme de stabilité (faut pas oublier que pas mal de gens, en teufs, s’appuient sur les enceintes, et des fois on a des murs de son qui tombent comme ça… Véridique !    :-/   ).

 

 

– Tu peux utiliser des antivols (genre Kesington lock) pour attacher le mixer, les CDJ, les PC… en régie, mais pourquoi pas aussi dans le local de stockage du matos, ou encore en backstage.

Lors de la soirée :

– Tant que ce n’est pas gênant, tu peux virer le matos inutile de la régie DJ qui n’est pas utilisé, notamment les ordis et les contrôleurs USB qui appartiennent aux artistes.

Si des CDJ ou des platines vinyle appartiennent au club, autant les laisser en régie, mais protège-les si possible.

 

 

– Utilise des deck savers (ce sont des couvercles en plastique) pour protéger mixer, platines, et autres contrôleurs USB de la poussière et des liquides (une bière qui « déborde » d’un gobelet pour finir sur des CDJ-2000, ouais ça l’fait moyen moyen !!).

Tu vas aussi pouvoir poser du matos par dessus ces deck savers si nécessaire (genre mettre un contrôleur USB ou un PC par dessus une CDJ par manque de place : ne PAS les poser directement sur le plateau de la CDJ !).

 

 

– Evite de dépasser le 0 dB sur le mixer (comme expliqué dans le cours n°2 de la formation DJ Padawan sur les techniques de mix fondamentales), et ne tape jamais dans le rouge ni sur le mixer, ni sur les amplis !

Brief les DJ et coordonnez-vous avec le responsable de la sono pour les réglages de la façade en conséquence.

Au-delà de la sécurité du matériel DJ en soirées :

Voila, on a vu pas mal de choses pour assurer la sécu de ton matos, ou de celui des orgas et des autres artistes lors de tes soirées.

Maintenant, si tu veux en savoir plus, notamment pour organiser tes propres soirées, sache qu’il y a beaucoup d’autres points à gérer (l’acoustique de la pièce, le placement de la façade et des enceintes de retour, limiter le « rumble », attirer les bonnes personnes à tes événements, rendre tes soirées uniques et mémorables, communiquer de manière efficace et au bon moment…)…

 

Tout ça, on en parle en détails dans le cours n°5 de la formation DJ Padawan (c’est une suite de 5 cours pour les débutants qui veulent apprendre les bases du DJing rapidement, et mixer en public en 4 semaines).

Dans ce cours n°5, tu vas voir comment créer un concept de soirées sur-mesure et facilement reproductible pour que tu puisses mixer en public régulièrement (1 à 2 fois par mois par exemple)…

 

… même si tu ne connais personne dans le milieu qui voudrait t’inviter à mixer (c’était mon cas à mes débuts, et cette approche m’a clairement aidé !)…

… là, c’est toi qui prends les rênes, c’est toi qui choisis qui vient mixer chez toi, et tu vas voir comment optimiser tes prestations pour avoir un max de gens qui dansent sur tes mixes…

 

Tout est ici : http://la-guerre-des-potards.com/formation-dj

 

Bonnes soirées !  😉