Comment Créer la PLAYLIST Pour vos Sets DJ de Façon EFFICACE :

Certains DJ n’aiment pas avoir de set préparé en avance…

Ils préfèrent « improviser » en temps réel, même si cette improvisation n’est que partielle (ils savent quand même qu’elles tracks passent bien avec telles autres par exemple…).

L’avantage de cette approche est que vous avez une grande flexibilité pour pouvoir ajuster votre prestation en fonction des réactions du public, ou encore de l’heure à laquelle vous passez aux platines.

 

D’autres DJ, dont je fais parti, préfèrent avoir un set déjà bien travaillé et peaufiné aux petits oignons avant de mixer.

Ça peut aller jusqu’à mixer « à la mesure prêt », c’est-à-dire savoir exactement à quel moment du titre 1 le titre 2 doit rentrer, et pendant combien de temps avant que le titre 1 ne sorte complètement.

L’avantage de cette approche est que vous n’avez pas à réfléchir et à « improviser » quand vous êtes en public, et que le rendu de votre set est potentiellement très fin, subtil, précis et propre !

 

Dans tous les cas, si vous avez un set préparé en avance, vous avez LE CHOIX de le jouer ou de laisser libre cours à votre feeling et « improvisation » pendant votre prestation…

C’est pourquoi je considère que c’est une excellente approche à adopter, surtout si vous voulez progresser et mixer en finesse.

 

Voici donc comment créer des playlists efficaces :


set dj playlist

Utilisez un fichier Excel :

Dans une grille Excel, vous pouvez noter les infos de vos tracks, les déplacer / remanier / réordonner à votre guise, et mettre tout ça en forme facilement.

 

Le principe à suivre est de ne noter QUE les infos indispensables, c’est-à-dire utiles pendant que vous mixez.

Par exemple, vous pouvez ordonner vos morceaux et préciser dans des colonnes :

> Leur nom.

> Leur tempo et leur tonalité (facultatifs, même si vous mixez harmoniquement, car vous connaissez déjà les tracks précédente et suivante    😉   ).

> Leur timing d’entrée (c’est-à-dire à quel moment du titre précédent il faut rentrer ce titre dans le mix).

> Leur timing de sortie (c’est-à-dire à quel moment il faut sortir ce titre du mix).

> Leur niveau d’énergie (un peu / moyennement / beaucoup énervé par exemple).

 

Visez toujours la SIMPLICITÉ : faites un document épuré, minimaliste, facile à utiliser et à consulter quand vous êtes dans l’obscurité (écrire en noir sur blanc, en gros…).

Commencez par créer un document assez rudimentaire et testez-le dès que possible.

Ensuite, vous pourrez l’améliorer pour voir ce qui marche, ce qui ne marche pas, les infos utiles à rajouter, et les infos inutiles à enlever pour simplifier    😉

 

Si vous avez plusieurs sets, vous pouvez dédier un onglet de votre fichier Excel pour chacun.

Quand c’est prêt : imprimez cette playlist sur papier pour pouvoir vous en servir quelque soit votre matos de mix (avec ou sans ordinateur) : platines vinyles, CD, ou logiciel DJ.

Créez un set DJ qui défonce :

En créant un set tout préparé en avance, on pourrait être tenté de penser que ça ne sera pas possible, ou en tout cas très difficile, de surprendre son public…

Car on n’est pas devant lui en temps réel, et donc on ne peut pas s’adapter sur le moment, de manière à sortir LE bon morceau quand il faut par exemple…

 

Il y a des parades, des « hacks » pour quand même BLUFFER votre public, et pourquoi pas, à plusieurs reprises tout au long de votre set.

La clé pour y arriver c’est l’ANTICIPATION !

C’est-à-dire que quand vous concevez votre set, vous devez vous mettre à la place des danseurs qui vous « suivraient », afin de mieux capter leur attention, et de les « guider » en quelque sorte    🙂

 

Vous avez pas mal de possibilités pour les surprendre :

> passer d’un style musical à un autre très différent, de manière fluide et transparente.

> Faire un « bond » de tempo, sans que ça ne s’entende aucunement.

> Appliquer une « modulation » harmonique bien placée, par exemple en passant d’une mélodie à une autre.

> …

 

Vous pouvez découvrir des astuces et des techniques avancées de ce genre dans la formation Le Dojo (en particulier avec « La Checklist pour un Set de Tueur » du Niveau 9).

 

Vous pouvez prévoir, anticiper une surprise marquante pour votre public aux deux tiers de votre set, afin de relancer l’intérêt des danseurs    🙂

Vous pouvez même le faire de manière plus modérée mais plus fréquente, par exemple toutes les 15 minutes, en jouant le remix d’un hit bien connu…

 

Les possibilités sont sans fin !

Amusez-vous bien    😉