La NOMENCLATURE de Fichiers Audio IDÉALE Pour Mixer FACILEMENT :

Si vous mixez en numérique avec un logiciel DJ (Traktor, Serato DJ, Virtual DJ ou autre) ou encore sur platines CD, vous devez gérer toute votre collection de morceaux sous forme de fichiers audio.

Si vous en avez entre 20 et 100, c’est pas trop compliqué, mais si vous en avez plusieurs centaines, voire beaucoup plus que ça, vous avez plutôt intérêt à être bien organisé pour vous y retrouver facilement !

Outre la façon dont vous classez et nommez vos dossiers sur votre disque dur, la nomenclature que vous utilisez pour nommer vos fichiers de musique compte beaucoup.

Si elle est bien faite et appliquée systématiquement à tous vos titres de manière rigoureuse, vous vous facilitez grandement le travail lorsqu’il s’agit de retrouver un morceau précis parmi tous ceux de votre collection.

Mais ça peut aller plus loin, notamment si vous incluez certaines informations comme le tempo ou la tonalité, ce qui vous aide à concevoir vos sets DJ plus rapidement.

Plusieurs de ces informations peuvent être enregistrées en métadonnées (tag ID3), mais les avoir directement dans le nom du fichier présente des avantages…

Notamment le fait de vous afficher EXACTEMENT les mêmes infos (tonalité, nom du morceau, tempo…) que vous avez choisies, dans l’ordre que vous avez choisi et de la manière que vous avez choisie

Et cela avec un rendu parfaitement identique et uniforme sur TOUT types de matériel qui affichent le nom du fichier : platines CD, Winamp, Traktor, explorateur de Windows…

Explications et astuces :


nomenclature mixer

Comment optimiser le nom de vos fichiers musicaux :

L’idée à garder en tête c’est de trouver une nomenclature qui soit la plus simple à comprendre, la plus rapide à lire pendant que vous mixez, et qui vous facilite au maximum la création de playlists.

– Gardez un nom de fichier qui soit court, minimal avec uniquement les infos vraiment indispensables.

Car ça rend la lecture plus « légère », ça améliore la lisibilité, et surtout ça vous permet de savoir de quoi il s’agit quand vous avez une contrainte d’espace d’affichage

Par exemple, sur des platines CD comme les CDJ-350 de Pioneer, l’écran sur lequel s’affiche le nom du morceau est petit.

Donc si le nom du fichier est trop long, vous devrez attendre qu’il défile à l’écran pour connaître toutes les infos qui le concernent…

Pas vraiment pratique quand vous êtes en speed dans le feu de l’action !

Pour atténuer ce souci, vous pouvez nommer vos musiques en mettant en premier l’info qui vous « parle » le plus, qui est la plus susceptible de vous aider.

Puis en deuxième info, vous mettez celle dont l’importance est secondaire.

Puis, idem pour la troisième info et ainsi de suite…

Exemple de nomenclature : « Titre_Artiste_Tempo_Tonalité » => C’est lisible et si la tonalité ne s’affiche pas à l’écran sans avoir à défiler, vous savez quand même de quel titre il s’agit !

Réduisez au maximum le nombre de caractères pour décrire vos fichiers.

J’avais essayé d’améliorer la lisibilité en espaçant davantage les infos entre elles avec plusieurs « _ » de cette manière : « Titre___Artiste___Tempo___Tonalité », mais ça réduisait d’autant plus le nombre d’infos visibles à l’écran, donc j’ai abandonné l’idée !    🙁

 

– Si vous avez suivi le cours n°3 de la Formation Padawan dédié au mix harmonique, vous connaissez l’intérêt de faire commencer votre nomenclature par la tonalité.

En rangeant vos titres dans les dossiers classés par « tranches de tempos », vous obtenez automatiquement un affichage par ordre croissant (ou décroissant) de tonalités, ce qui vous fait gagner un temps fou pour la création de vos sets DJ 100% harmoniques ^^

 

– Quand votre sélection de titres pour un set est prête, vous pouvez dupliquer dans un dossier dédié et renommer vos fichiers en les faisant commencer par leur n° de passage.

Ce qui pourrait donner : « N°_Titre_Artiste_Tempo-Tonalité ».

Pour que ça fonctionne bien, utilisez systématiquement des nombres à 2 chiffres, comme « 01 », « 02 », « 11 »… Car sinon l’ordre d’affichage risque d’être faussé, et vous obtiendrez : « 1 », « 10 », « 11 », « 12 »… avant d’avoir « 2 », « 3 », « 4 »…     😉

Comment vous y prendre pour renommer vos fichiers audio :

Le but, c’est d’appliquer votre nomenclature idéale et « officielle » pour toutes les tracks de votre collection.

Au début, faites un test en ne renommant qu’une petite partie de votre collection, entre 20 et 50 morceaux par exemple.

Testez ce que ça donne en pratique, et voyez si cette nomenclature vous convient pour vos recherches de titres, pour la lisibilité

Corrigez-la si besoin, puis une fois que votre nomenclature « officielle » est validée, appliquez-la pour tous vos morceaux systématiquement.

Soyez discipliné sur ce point : TOUS vos morceaux doivent impérativement être « formatés » avec la même nomenclature pour en profiter pleinement !

 

Allez, au boulot !    😛