5 Astuces (PERTINENTES) Pour Mixer SANS CASQUE :

Il y a quelques jours, je suis allé en club et un DJ mixait sans casque (sauf à quelques rares exceptions)…

 

Il ne s’agissait pas d’un « fake DJ », d’un set pré-enregistré, ou encore d’utiliser un logiciel qui mixe les tracks tout seul…

Ce DJ est un professionnel, son set était propre, et il bossait sur CDJ 2000 + DJM 900.

 

J’ai observé sa façon de faire pour en tirer des idées, que je vous partage dans cet article…

Si vous ne mixez pas sur vinyles, vous pouvez vous entraîner chez vous à mixer sans casque, car ça peut vous aider le jour où vous avez une écoute ou une acoustique pourries quand vous jouez en public !


mixer sans casque

Normalisez le volume de vos morceaux :

L’idée c’est que vous n’ayez pas de gain à gérer pour passer d’une track à l’autre.

Vérifiez le niveau de sortie de tous vos bébés, la qualité de leur mastering, et si besoin, mettez à niveau (« normalisez ») leur volume de manière précisément identique.

 

Vous pouvez utiliser un logiciel comme MP3Gain pour ça, ou mieux : Platinum Notes (par les créateurs de Mixed in Key, vous pouvez le trouver sur leur site : Mixed In Key)

Du coup : pas de mauvaise surprise en terme de gain quand vous mixez vos morceaux, même sans pré-écoute au casque !

Par contre, vous devez bien sûr garder les EQ équilibrés entre eux, et aussi pour les différentes voies de votre table de mix !

Préparez vos points CUE :

Au moins un repère CUE par titre, afin de pouvoir le lancer quand vous voulez à l’endroit souhaité.

Privilégiez le début d’une boucle qui inclue de la rythmique clairement audible (kick, snares, hit hat…), et qui ne soit pas un break.

Suivant votre matos de mix, vous pouvez (ou non) enregistrer vos points CUE sur disque dur (si vous mixez sur un logiciel tel que Traktor, Virtual DJ, Serato DJ…), ou sur clé USB si vous êtes sur platines CD.

Facilitez-vous le calage du tempo et des phrases musicales :

Si vous mixez sur logiciel DJ : vous pouvez utiliser la synchronisation automatique des tempos (« SYNC »), en partant du principe que vous avez déjà ajusté la « beatgrid » avec précision !

Si vous êtes sur platines CD reliées entre elles (comme avec les CDJ-2000 Nexus de chez Pioneer) : idem, vous pouvez utiliser la SYNC.

Vous pouvez également vous servir de l’option « Quantize » si elle est dispo sur votre matos, pour rester calé sur la beatgrid.

Appliquez des techniques de mix particulières pour rentrer vos titres :

Maintenant, votre titre 2 est lancé (mais pas audible par le public) :

– avec un gain identique à celui du titre 1,

– avec le même tempo que celui du titre 1,

– avec sa phrase musicale parfaitement calée sur celle du titre 1.

 

Il ne vous reste plus qu’à rentrer ce titre 2 dans le mix par dessus le titre 1.

 

Pour cela, vous n’allez pas y aller bourrin, ni faire des manœuvres trop audibles dès le début !

Vous pouvez par exemple régler son EQ de manière à ne garder que des rythmiques haut-médiums / aigus, par exemple des snares et / ou des cymbales.

Puis, jouez du fader pour rentrer délicatement ces rythmiques par dessus le titre 1, afin de vérifier que tout est OK : calage tempo, volume, calage de la phrase musicale.

 

Vous pouvez faire des « cut » (des coupures, ou des va-et-vient) avec le fader pour rentrer ce titre 2 partiellement…

Ensuite, quand vous êtes sûr que tout est nickel, vous pouvez mixer comme vous le faites habituellement    😉

 

Amusez-vous bien !