3 Raisons (CONCRÈTES) de ne JAMAIS Mixer Dans le ROUGE :

Peut-être que vous avez cette mauvaise habitude de « taper dans le rouge » sur votre VU-mètre, ou que vous avez déjà vu d’autres DJs le faire (y compris des « DJ professionnels« ), c’est-à-dire d’ajuster vos gains sur votre table de mixage de manière à dépasser le seuil de 0 dB

Le dépasser de 1 ou 2 décibels n’est pas un drame en soi, surtout si ça reste occasionnel

Par contre, dépasser le 0 dB de manière sensible (de plus de 4 dB pr exemple) et souvent est absolument à proscrire pour plusieurs bonnes raisons !

En voici 3 valables :


mixer

Mixez sans jamais dénaturer votre son d’origine :

Si vous montez trop vos gains au dessus du 0 dB sur votre table de mix, vous risquez de dénaturer le son qui sort des enceintes

Bien sûr, le rendu dépend aussi largement de la manière dont est réglée la sono (notamment des amplificateurs), mais pour vous assurer de garder une qualité de son optimale, restez au niveau du 0 dB quand vos morceaux sont à pleine énergie (pendant les parties les plus chargées en instruments).

Cela doit rester en permanence votre indice de référence, y compris quand vous êtes en train de mixer (ce n’est pas facile car vous avez les deux sources sonores – vos deux morceaux – à gérer à ce moment-là, mais ça vous sert de repère).

Si votre sono est bien configurée mais que vous poussez trop dans le rouge sur votre table de mixage, vous risquez de provoquer de la saturation, et votre son aura moins d’impact et moins de clarté au final !    🙁

Protégez les amplis et les enceintes !

Une autre excellente raison de faire attention à vos gains est d’éviter de risquer de cramer vos amplis et / ou vos enceintes

Imaginons que votre sonorisation soit réglée en étant basée sur un signal à 0 dB en sortie de la table de mixage, et que votre ampli n’a pas de protection. Si à un moment donné vous montez dans le rouge à + 10 dB sur votre mixer, vous envoyez un signal beaucoup trop fort à l’ampli, et là il y a danger !

C’est pour cela que sur des sonos professionnelles on a, dans le parcours du signal audio, un « limiteur ».

Le limiteur permet de protéger le matériel qui est branché à sa sortie (amplis et enceintes) contre des niveaux de volume trop excessifs, comme des pics à + 10 dB sur la table de mix !

Le problème c’est que si vous envoyez un signal trop fort via votre mixer pendant que vous êtes aux platines, le limiteur se déclenche, et il peut carrément couper le son totalement (suivant comment il est réglé) !

Cela nous est arrivé lors d’une soirée qu’on avait organisée sur Paris avec mon association Les Durs d’Oreille    🙁

Imaginez la loose quand ça vous arrive en tant que DJ

Bref, vous comprenez l’importance de bien faire attention à vos gains !

Si vous voulez en savoir plus sur l’installation de sono, notamment pour organiser vos propres soirées, j’ai préparé un cours qui peut vous y aider…

Vous allez y trouver des conseils et des astuces pour créer un concept de soirées qui cartonne, qui peut être répété régulièrement, et qui peut vous permette de mixer en public tous les mois, même si vous êtes totalement débutant en DJing (ou si vous ne connaissez personne qui peut vous inviter à mixer en public)…

C’est en suivant cette approche « alternative » que j’ai pu faire mes premiers pas en public, lorsque j’organisais des free parties (avec mes amis du sound system « Z.A.T. »    🙂 )…

Tout est expliqué ici (dans le cours n°5 de la Formation DJ Padawan) : http://la-guerre-des-potards.com/formation-dj/     😉

Soyez un DJ responsable au comportement professionnel :

Troisième raison de ne pas pousser dans le rouge : vous gagnez en crédibilité et en professionnalisme quand vous êtes invité à jouer à une soirée…

L’idée c’est de vous accorder avec le responsable de la sono, afin de déterminer un niveau de gain à respecter sur la table de mixage…

Et devinez quoi… Le 0 dB, c’est le top !    😉

Le responsable de la sono sait alors à quoi s’en tenir, et il peut régler la sono en conséquence pour avoir un rendu optimal en façade.

Votre son sonnera alors parfaitement comme il faut pour votre public déchaîné   🙂

>>> Écoutez l’article complet :