Pourquoi je Suis (DÉFINITIVEMENT ?) Passé sur Platines CD :

Depuis mes débuts dans le DJing en 2003, je suis passé par les 3 types de matériel : logiciel DJ avec contrôleur USB, platines vinyles et platines CD…

J’ai pu apprécier les avantages et les inconvénients de chacun de ces supports, afin de progresser petit à petit vers ma « configuration idéale ».

 

Je voudrais vous partager mon point de vue et mon expérience sur tout ça, afin de vous aider à mieux vous orienter si vous êtes dans une démarche similaire…


materiel dj

Résumé de mon parcours en terme de matériel DJ :

– 1ERE CONFIG (pendant 2 mois) :

Logiciel DJ (l’ancêtre de Virtual DJ à l’époque) avec le premier contrôleur USB du marché : la Hercules DJ Control.

=> Ce matos m’a permis de m’initier au DJing avec peu d’investissement, et de kiffer faire mes premiers pas (alors que je n’y connaissais absolument rien, et personne pour m’apprendre).

Ce qui m’a vite saoulé c’était les problèmes liés à l’utilisation d’un ordi : latence, prise de tête à mettre à jour le logiciel et les drivers, bugs divers…

 

 

– 2EME CONFIG (pendant 6 mois) :

Double lecteur CD en rack 19″ + table de mix d’entrée de gamme.

=> Plus aucun problème de latence, ni de driver ou autre.

Par contre, l’ergonomie et la facilité d’utilisation n’étaient pas top (il s’agissait d’un double lecteur CD, pas de platines CD indépendantes…).

 

 

– 3EME CONFIG (pendant quelques années) :

Platines vinyles moyenne gamme (Stanton STR8-80) + table de mix moyenne gamme (Ecler Nuo 2).

=> Le GROS KIFF !

Pas de latence ni de problème logiciel, une ergonomie clairement plus agréable que le double lecteur CD, découverte des disquaires physiques « à l’ancienne » ^^ .

Le problème : pour mixer mes propres morceaux, j’ai du faire des pressages de disques vinyles à l’unité, et c’est pas donné ! (Mais quel kiff quand même ! ^^ )

 

 

– 4EME CONFIG (pendant plus de 7 ans) :

Platines vinyles haut de gamme (Technics SL-1200 MK5) + table de mix moyenne gamme (Ecler Nuo 2).

La principale différence avec mes anciennes platines c’est le moteur qui est un peu plus puissant, et c’est très important car ça permet de caler le tempo avec plus de facilité et de précision.

 

 

– 5EME CONFIG (celle que j’utilise actuellement) :

Platines CD d’entrée de gamme (Pioneer CDJ-350) + table de mix moyenne gamme (Ecler Nuo 2).

Repasser sur CD a été une grosse évolution car ça me permet de mixer mes tracks sans coût de pressage comme c’était le cas avec les vinyles à l’unité, et sans avoir à attendre la livraison…

Pourquoi les platines CD sont le meilleur compromis pour moi :

Avec des platines CD :

– On n’a pas les contraintes d’entretien qu’on a avec les ordinateurs (mise à jour des logiciels, des drivers…).

 

– Les morceaux ont une durée de vie infinie (car ce sont des fichiers numériques qu’on peut répliquer), contrairement aux vinyles qui s’usent physiquement.

 

– On a plus de fonctionnalités que sur platines vinyles : boucles, points CUE, slip mode…

 

– On a une fiabilité clairement supérieure à celle d’un ordinateur : j’ai vu tellement de PC déconner en soirées (latence, micro-sauts lors de la lecture, écran bleu, contrôleur USB non reconnu…) que je suis définitivement vacciné contre eux    😀

Et je parle de DJ de niveau avancé, avec des ordis puissants et optimisés pour le son…

Les fans d’Apple diront qu’un MAC c’est nickel : c’est mieux qu’un PC c’est sûr, mais ça peut très bien déconner aussi malheureusement    :-/

Je ne dis pas que les platines CD sont parfaites, mais c’est quand même autre chose !

 

– On peut mixer ses propres tracks sans contrainte, et les tester avant de les finaliser (par exemple pour retoucher une compo avant de la masteriser).

 

– On a moins de risque d’avoir un morceau qui saute par rapport à un vinyle (des fois, une micro-poussière coincée dans un sillon suffit pour vous pourrir une track    🙁     ).

 

– Le calage tempo est simplifié par rapport aux platines vinyles, notamment en utilisant des outils comme Rekordbox.

Ceci dit, je vous recommande clairement d’apprendre à caler le tempo à l’oreille sans aucune aide si vous ne savez pas encore le faire !

 

 

 

J’espère que cet article vous a aidé à y voir plus clair si vous comptez racheter du matos, ou si vous comptez évoluer prochainement    😉



Tu souhaites aller plus loin en production musicale ? Télécharge le Pack de Bienvenue M.A.O. (offert) : clique ici


Tu souhaites aller plus loin en mix DJ ? Télécharge le Pack de Bienvenue DJing (offert) : clique ici


Envie de passer (rapidement) à la vitesse supérieure ? Découvre nos formations M.A.O. et DJing : clique ici