3 Pratiques INDISPENSABLES Pour Acheter Votre Matériel DJ d’Occasion

Si vous voulez vous initier au DJing, ou même si vous avez déjà de l’expérience, vous pouvez être tenté d’acheter du matériel DJ d’occasion

L’avantage principal étant bien sûr de pouvoir acquérir des éléments (platines vinyles / CD, table de mix, casque…) moins cher que s’ils étaient neufs, et donc de faire des économies !

Ou encore, si vous vous êtes fixé un budget précis, vous pouvez obtenir du matériel plus haut de gamme en occasion que ce que vous pourriez avoir en achetant du neuf…

Mais malheureusement, acheter d’occasion a aussi ses inconvénients à prendre en compte !

Pour bien vous y prendre et éviter de vous faire avoir, vous pouvez suivre ces 3 conseils :

 

dj

Renseignez-vous sur la façon dont le matériel DJ a été utilisé

Dans certaines annonces, il peut être précisé que le vendeur n’a utilisé son matériel que peu de fois, qu’il est presque neuf, voire juste déballé.

Dans ces cas-là (et si c’est vrai !), vous pouvez vous rassurer quant à l’usure minime du matériel, et avec un peu de chance, il est encore sous garantie.

Vous pouvez alors contacter le vendeur sans trop de crainte pour avancer dans la démarche d’achat.

Vous pouvez lui demander pourquoi il vend son matériel, et comment il l’a utilisé :

Intensivement tous les jours ou plutôt de manière modérée et occasionnelle ?

– Le matériel a t-il servi uniquement chez le vendeur, ou est-ce qu’il a été emmené en soirées ?

Orientez votre choix de préférence vers du matériel qui a peu servi, et si possible, jamais ailleurs que chez le vendeur.

Vous aurez alors moins de chance de tomber sur du matos qui a potentiellement subi l’humidité, des chocs lors de transports, des maltraitances d’autres DJs, ou encore des bières renversées

 

Prévenez le vendeur du matériel DJ en avance que vous aller tout tester

Pour acheter votre matos de mix d’occasion, vous avez deux approches possibles :

– Soit vous ne rencontrez pas le vendeur « en vrai » (par exemple si vous commandez sur eBay), et donc vous ne pouvez pas tester le matériel avant l’achat.
Je vous recommande cette solution uniquement si votre budget n’est pas trop gros (par exemple jusqu’à 200€) et que vous ne pouvez pas vraiment faire autrement.

– Soit vous rencontrez le vendeur « en vrai » (chez lui, chez vous…) et donc vous pouvez tester le matériel DJ avant d’acheter.
C’est cette approche que je vous recommande dès que votre achat dépasse les 50€ (pour rentabiliser les frais de déplacement).

Une fois que vous avez déniché une annonce qui vous plaît, précisez au vendeur que vous allez procéder à un test rigoureux et complet du matériel DJ avant l’achat éventuel.

Faites ceci en avance pour qu’il soit prévenu avant votre rencontre, pour voir sa réaction (s’il se sent gêné ou qu’il essaie d’esquiver le sujet, c’est mauvais signe !), et pour prévoir tout ce qu’il faut pour faire un test.

Par exemple, si vous devez aller chez lui pour faire l’achat, demandez-lui de prévoir les éléments nécessaires pour le test comme :

– un système ampli + enceintes,

– un casque,

– des vinyles / CD / fichiers audio en bonne qualité,

– une table de mixage,

– …

En fonction de ce que vous comptez acheter.

 

Testez le matériel DJ le jour de l’achat

Vous avez fixé un rendez-vous avec le vendeur, et il est prévenu que vous allez tester le matos

Prévoyez, vous aussi, tout ce qu’il faut pour effectuer le test, tant que ça ne vous surcharge pas trop niveau transport.

Exemple : vous voulez acheter une table de mix à 300€ => Vous pouvez ramener chez le vendeur :

un casque de qualité correcte pour tester la pré-écoute,

un baladeur MP3 (ou votre Smartphone) ainsi que 2 ou 3 titres en bonne qualité et que vous connaissez bien pour tester les entrées « Line »,

1 ou 2 titres en vinyles bien masterisés pour tester les entrées « Phono » (le vendeur doit alors fournir une platine vinyle),

-…

Ces éléments ne sont pas encombrants, donc vous pouvez les prendre avec vous sans souci.

Par contre, vous pouvez demander au vendeur d’utiliser sa chaîne hi-fi ou ses enceintes amplifiées     😉

Vous avez maintenant tout le nécessaire pour effectuer votre test, il n’y a plus qu’à !

Fonctionnez de manière méthodique et rigoureuse en prenant le temps qu’il faut, afin de ne rien oublier.

Vous pouvez procéder de deux manières :

En « balayant » l’élément à tester de gauche à droite, et du haut vers le bas => Vous commencez par vérifier que les fonctionnalités en haut à gauche sont OK, puis vous passez progressivement à celles en haut à droite, puis à celles du milieu à gauche, puis à celles du milieu à droite… Jusqu’à avoir fait le tour.

Pour une table de mix, vous commencerez alors par les potards en haut à gauche et à droite (gains, EQ…). Puis les faders, puis le cross-fader…
N’oubliez pas les autres « faces » comme les connectiques pour les entrées / sorties…

En testant un « type d’élément » après l’autre => Pour une table de mix, ce sera par exemple : les connectiques, puis les potards, puis les faders, puis les boutons…