4 Avantages « INATTENDUS » de Créer vos Propres MAPPINGS Pour Votre Contrôleur DJ :

Si vous mixez avec un logiciel DJ comme Traktor, Serato DJ, Virtual DJ ou autre, vous utilisez sans doute un contrôleur DJ avec !

Pour que ce dernier puisse envoyer ses commandes MIDI au logiciel, l’information doit passer par un fichier de « mapping », qui permet d’attribuer telle touche à telle ou telle fonctionnalité.

Si vous utilisez les réglages par défaut, vous utilisez le mapping d’origine, qui peut être fourni par le constructeur du contrôleur DJ, et qui est parfaitement adapté au logiciel correspondant.

Mais, dans certains cas, il est intéressant, voire obligatoire, d’utiliser un autre fichier de mapping.

Vous pouvez vous en créer vous-même, et tout configurer comme bon vous semble…

Cela peut vous ouvrir des portes et carrément transformer votre façon de mixer !

Voici quelques exemples d’avantages que ça peut donner :


controleur dj

Vous pouvez utiliser votre contrôleur DJ comme vous voulez :

Si vous n’êtes pas totalement satisfait des réglages par défaut du mapping d’origine, vous pouvez le customiser à votre sauce !

Peut-être que ce ne sont que 2 ou 3 détails à revoir, ou bien carrément 80% des fonctionnalités attribuées à votre contrôleur…

Certaines options peuvent ne vous servir à rien, et les touches du contrôleur qui y sont associées peuvent alors devenir disponibles pour autre chose

Inversement : vous pouvez attribuer des réglages particuliers à certaines touches de votre contrôleur DJ, ce qui peut vous permettre de gagner du temps pendant vos sets DJ, ou encore d’éviter à avoir à vous servir de la souris !

L’idée c’est que vous soyez le plus à l’aise possible quand vous vous en servez, et que vous puissiez libérer totalement votre potentiel créatif !

Vous pouvez assigner plusieurs commandes au même bouton :

On n’y pense pas forcément, mais c’est possible, et ça peut radicalement impacter sur vos techniques de mix !

Par exemple : activer à la fois le « Play » et la « Sync » en appuyant sur « shift + A » sur votre clavier d’ordinateur ou sur votre contrôleur USB…

Du coup, vous économisez une touche (et du temps), qui devient disponible pour une autre fonctionnalité !    😉

Réfléchissez à tous les « combos » que vous pouvez faire de cette manière, et voyez comment vous pouvez en tirer parti !

Vous pouvez « mapper » un contrôleur DJ non reconnu en natif :

Pour cette approche, il faut regarder au cas par cas suivant le contrôleur DJ et le logiciel de mix, mais théoriquement c’est faisable.

Du coup vous devriez pouvoir « linker » un Akai APC 40 à Traktor pour, par exemple, pouvoir faire joujou avec une partie des remix decks…

Alors que ces engins n’ont pas été conçus pour fonctionner ensemble à la base !

Ça peut dépanner si vous n’avez pas le contrôleur USB le plus adéquat possible sous la main…

Vous pouvez « mapper » votre clavier d’ordinateur :

Si votre contrôleur DJ est petit et limité en touches, vous pouvez ajouter des fonctionnalités sur le clavier de votre ordinateur.

Bon, clairement, c’est pas le top en terme d’ergonomie, mais ça peut servir dans certaines situations, surtout si vous voulez mixer sur 4 decks et / ou avec des remix decks  ^^



Découvre le Cursus Intégral DJ Producteur : clique ici pour voir...