Les Différents Types de FILTRES en Production Musicale :

Un filtre est un traitement audio qui permet d’atténuer plus ou moins (voire de couper totalement) des fréquences d’un son donné.

 

On peut utiliser un filtre de manière artistique en DJing : sur certaines tables de mix comme la DJM-2000 Nexus de chez Pioneer, vous avez un potard de filtre par voie.

 

Mais c’est surtout en production musicale que les filtres sont intéressants !

On peut les utiliser en sound design pour « modeler » un son ou un instru, et lors des phases de mixage et de mastering pour nettoyer des fréquences gênantes sur différentes pistes.

 

Voici donc les différents types de filtres que vous pouvez utiliser :


filtres mixage

Le filtre « coupe-bas » :

Aussi appelé « passe-haut » (« high pass filter » en anglais).

Il va couper les fréquences en dessous d’une certaine valeur, par exemple en dessous des 100 hertz.

Vous pouvez l’appliquer en mixage sur les pistes d’instruments qui ne doivent pas taper dans les basses fréquences, comme les mélodies, ou encore les rythmiques médiums / aigus.

De cette manière, vous libérez les basses fréquences pour les instrus pour lesquels elles sont importantes, comme les kicks et les lignes de basse   😉

Le filtre « coupe-haut » :

Aussi appelé « passe-bas » (« low pass filter » en anglais).

Il coupe les fréquences au dessus d’une certaine valeur, par exemple au dessus des 5000 hertz.

Vous pouvez l’utiliser sur les pistes d’instrus qui tapent principalement dans les basses (les kicks et les lignes de basse par exemples), afin de libérer les hautes fréquences pour des drums (cymbales, hit-hats…), ou encore des voix.

Le filtre « passe-bande » :

Aussi appelé « band-pass filter » en anglais.

C’est l’application d’un filtre coupe-bas et d’un filtre coupe-haut en même temps, afin de ne laisser passer que les fréquences comprises entre deux valeurs.

Si vous fabriquez un clap, vous pouvez lui coller un passe-bande pour supprimer les fréquences en dessous de 300 Hz et celles au dessus de 10 kHz par exemple.

Le filtre « coupe-bande » :

Aussi appelé « cloche » (« band-stop filter » ou « band reject filter » en anglais).

C’est l’inverse du filtre passe-bande.

Il permet de « creuser » une plage de fréquences, c’est-à-dire d’atténuer (ou de couper totalement) les fréquences comprises entre deux valeurs.

Si votre mélodie tape un peu trop fort autour des 3000 Hz, vous pouvez lui mettre un coupe-bande qui va diminuer les fréquences comprises entre 2800 et 3200 Hz par exemple…