DJ et Liveurs : Comment Vous Faire APPRÉCIER Lors de vos Bookings :

Quand vous êtes invité à mixer ou à liver dans une soirée, le comportement que vous adoptez est important, car il va jouer en votre faveur… Ou l’inverse !

Votre attitude vis-à-vis des organisateurs, du personnel de la sécurité, du public ou encore des autres artistes va déterminer comment ils vous perçoivent.

 

Si c’est positif, vous avez l’occasion de développer votre réseau de contacts, et, pourquoi pas, d’avoir de nouvelles opportunités comme des nouveaux bookings.

Si c’est négatif, vous pouvez oublier de revoir ces personnes, et ce serait bien dommage (dans la plupart des cas bien sûr, il y a des cons partout !    😉    )…

Cela est valable pour tous types d’événements : de la petite soirée entre potes à la grosse scène de festival, car le principe reste le même !

 

Voici donc quelques pistes qui peuvent vous aider à développer une attitude appréciable lors de vos bookings :


dj bookings

Dites bonjour et au revoir :

Ça peut paraître con dit comme ça, mais ça nous est déjà arrivé de faire jouer des DJ pour qui ce serait trop leur demander que de dire bonjour…

Dès que vous arrivez à l’événement, essayez de repérer les personnes qui ne font pas parti du public (si le public est déjà présent), et allez les saluer si possible.

 

Prenez le temps nécessaire pour assurer cette première approche : on n’a pas deux fois l’occasion de faire une bonne première impression    😉

Si vous pouvez vous présenter succinctement, et discuter un peu avec différentes personnes, c’est top.

En particulier avec les orgas et les autres artistes, car vous allez sans doute devoir interagir avec eux lors de la soirée.

 

Idem quand vous partez : prenez le temps d’aller dire au revoir au maximum de personnes, et remerciez-les sincèrement.

Envisagez de garder contact avec celles avec qui vous avez un peu discuté (échangez vos profils Facebook par exemple), et pourquoi pas de vous revoir.

Soutenez les autres DJ :

S’il y a un ou des DJ (ou liveurs) qui ne se sent pas trop en confiance, soutenez-le, encouragez-le, rassurez-le !

Il peut s’agir d’un débutant qui doit assurer un set DJ de warm-up, un artiste qui est obligé d’utiliser du matos pas fiable, ou encore un « perfectionniste » qui stress avant de passer aux platines (comme moi ! lol).

Montrez que vous êtes solidaire et à leur côté, ça fait toujours plaisir de ne pas se sentir seul dans ce genre de situation !    😉

Donnez le meilleur de vous-même aux platines :

Déjà pour assurer votre prestation, pour être satisfait et fier de ce que vous faites !

Mais aussi pour montrer à votre public et aux personnes qui vous font jouer que vous êtes vraiment impliqué, passionné, et que vous êtes prêt à tout donner.

 

Ça arrive à tout le monde de faire des boulettes lors d’un set DJ (ou d’un live), ou d’avoir une couille…

C’est pas marrant quand ça vous arrive, mais le plus important c’est la façon dont vous allez y réagir !

Certains artistes vont s’énerver violemment et abandonner leur set (et donc leur public)…

Ils se font huer par le public et ils se mettent à l’insulter (histoire vécue par un guest qu’on a fait joué…).

Au contraire, d’autres DJ gardent leur sang froid après une croûte des plus magnifiques…

J’ai coupé le son pendant au moins 20 secondes (c’est très long des fois !!!) sans savoir comment, devant 60 / 80 personnes, avant de me rendre compte que j’avais appuyé sur « Play / Pause » de la platine CD…

Si ça c’est pas un « fail », j’aimerais savoir ce que c’est ! lol

 

Allez jusqu’au bout, quoi qu’il arrive, et vous aurez été « professionnel », sans rien avoir à regretter   😉

Restez (assez) sobre :

Il ne s’agit pas de ne pas picoler du tout, mais juste de rester apte à assurer votre prestation, et aussi de pouvoir « socialiser ».

Si les gens de l’orga se rendent compte que vous êtes complètement bourré, vous passez pour un shlag, et ça ne va sûrement pas vous aider à décrocher des nouveaux bookings !

Encore pire si vous êtes payé pour jouer, et que vous foirez votre set à cause de l’alcool…

Accordez-vous avec le responsable de la sono :

Checkez comment gérer le volume aux platines avec le responsable de la sono.

Idéalement, vous vous calez sur 0 db en sortie Master, et lui gère la façade en conséquence.

Si vous lui proposez de fonctionner comme ça avant le début de la soirée, c’est top (si ça lui convient bien sûr).

Il verra que vous vous souciez de la qualité du rendu pour le dancefloor, et que vous n’avez pas l’intention de taper dans le rouge (ce qui serait potentiellement nocif pour les amplis et enceintes).

Proposez de donner un coup de main :

Si vous voyez que les orgas sont débordés, ou qu’ils ont un souci pour lequel vous pouvez sans doute apporter de l’aide, allez leur proposer.

Dans le milieu des free parties en particulier, c’est appréciable quand quelqu’un vient vous proposer un coup de main, car les conditions pour organiser une teuf et pour installer le mur de son sont souvent « délicates »…    🙂



Découvre le Cursus Intégral DJ Producteur : clique ici pour voir...