Comment produire un morceau de A à Z en 5 jours :

formation production musicale mao


Après avoir composé / mixé / masterisé / sorti des tracks depuis une vingtaine d’années, et aussi en étudiant / observant d’autres artistes développer leur carrière musicale, j’ai déduis plusieurs choses intéressantes en M.A.O., et, des fois, contre-intuitives…

Je te partage donc quelques réflexions qui m’ont bien aidé à progresser, et à gagner en expérience, pour produire des morceaux de meilleure qualité, rapidement.

J’ai eu l’idée de rédiger ces lignes suite à mon dernier projet terminé récemment (The Summoning) : l’un de mes meilleurs morceaux, créé de toute pièce (écriture de mélodie, sampling, arrangement, synthèse du kick, peaufinages, mixage, mastering, et archivage…) en 5 jours seulement.

Voici donc de quoi te faire cogiter un peu ^^ :

La quantité est primordiale :

Pour percer en musique, il faut faire de la quantité !

Alors, ça ne doit pas être au détriment de la qualité : notre but est de sortir des tracks qui claquent leur mère !

MAIS pas une track tous les 10 mois, car ce rythme est beaucoup trop lent, et donc les gens t’oublient entre-temps.

Dans un monde où tout va très vite, si tu veux te faire remarquer, sors des tracks avec une bonne fréquence (sans mauvais jeu de mot, hein :p ), par exemple tous les 2 mois, ou mieux : 1 track par mois !


Le temps passé à créer un morceau n’est pas lié à la qualité du rendu final :

Je ne suis pas le seul artiste à avoir constaté ce phénomène…

On peut créer une bombe rapidement, et être bluffé soi-même du résultat en comparaison du peu de temps passé à composer.

L’inverse est aussi vrai : on peut passer des semaines sur un projet, et ne jamais être satisfait du rendu.

D’ailleurs, cela nous amène à notre façon de penser et à notre vision des choses, qu’on peut appeler mindset…


Le mindset peut faire une grande différence :

Pour créer des tracks plus rapidement, je choisis de lâcher prise sur mon perfectionnisme…

Certes les détails de compo, de mixage, de mastering et autres techniques sont importants, mais il y a un seuil à ne pas dépasser si on veut rester productif.

Ce seuil, c’est le perfectionnisme (j’ai été comme ça pendant de longues années, et ça ne m’a clairement pas aidé à progresser globalement !), c’est-à-dire le fait de passer beaucoup trop de temps sur des micro détails insignifiants…

… détails qui, de toute façon, ne corrigent jamais une compo (ou une démarche artistique) bancale à la base !

Dans mon dernier morceau créé en 5 jours, je sais qu’il y a des petites choses qui auraient pu être améliorées, notamment dans les arrangements des drops…

… mais c’est OK, c’est pas parfait, je ferais mieux la prochaine fois sur cet aspect en particulier, mais au moins je n’ai pas perdu de temps bêtement sur ce projet ! 😉


La productivité change toute la donne :

Je sais, je me répète, et c’est dans l’intérêt de ma communauté : recherche tout le temps la productivité (disons, une fois que tu maîtrises bien les bases de la M.A.O., du DJing, ou de n’importe quelle autre tâche).

Pour déchirer, il faut bosser dur, avec consistance, et rapidement.

Et pour cela, ton organisation de travail fait une différence énorme, dans le bon sens du terme.

En M.A.O., la principale différence entre un débutant qui découvre comment composer ses morceaux, et un pro qui charbonne des tracks de qualité à la demande, c’est son workflow…

C’est-à-dire son organisation de travail étape par étape, avec les outils / plugins / VST / logiciels adéquats, mais aussi les bonnes décisions et les bonnes habitudes mises en place.

Je partage dans la Méthode SHURIKEN (notre cursus phare en production musicale, intégrant 7 formations M.A.O. thématiques sur les enregistrements, les arrangements, l’écriture de mélodies, le sound design, le mixage audio pour débutants…) mon workflow perso, que j’ai développé au cours du temps.

Tu vas donc profiter immédiatement de mes 20 années d’expérience en M.A.O. condensées dans un programme intensif sur 3 mois, et tu vas prendre en main le workflow qui va te faire passer au niveau supérieur rapidement (comme ça a été le cas pour plusieurs de mes élèves qui témoignent de leurs progrès sur cette page).

Tout ce que tu dois connaître pour créer tes premiers morceaux de A à Z, avec une méthodologie professionnelle, et qui te permet d’envoyer une nouvelle track tous les 2 mois (voire tous les mois) sur Spotify, Deezer et Beatport se trouve sur cette page : https://members.la-guerre-des-potards.com/formation-production-musicale-shuriken

(La Méthode SHURIKEN et ses 7 formations incluses, ainsi que toutes nos autres formations en M.A.O., en DJing et en music business sont incluses dans la MASTERCLASS DJ PRODUCTEUR à un tarif extrêmement compétitif…).

Sur ce, défonce tout en prod’, et amuse-toi bien ! 😉