Comment Mixer en EXCITANT Votre Public :

Savoir mixer en enchaînant les bons morceaux proprement et dans le bon ordre, c’est bien…

Mais pour aller plus loin, vous pouvez jouer davantage avec vos sons pour exciter vos auditeurs, pour créer du désir chez eux…

 

Les techniques de mix que vous allez voir dans cet article vous permettent de « pré-introduire » votre morceau suivant.

C’est-à-dire qu’au lieu de l’amener de manière classique, vous pouvez rentrer des parties de ce deuxième titre par dessus le morceau en cours de lecture, afin de donner un avant-goût de ce qui va arriver à vos auditeurs.

 

Voici 3 façons de procéder :


comment mixer public

Mixer en rentrant le kick / basse du morceau 2 :

Cette technique, c’est un classique dans certains styles musicaux, en particulier en Tribe, Hardtek, Hardcore et styles proches, pour lesquels le kick et la ligne de basse jouent un rôle primordial.

 

Votre titre 1 (en cours de lecture) est joué normalement pendant les 3 premières mesures de sa boucle de 4 mesures (c’est-à-dire pendant les 12 premiers des 16 temps de la boucle).

Et sur la 4ème mesure, vous coupez la voie du titre 1 pour passer sur le titre 2, sur un passage avec du kick, et en filtrant les aigus (en coupant avec l’EQ).

Du coup, pendant cette dernière mesure, on entend que le kick / basse du titre 2, puis à la toute fin de la boucle, vous revenez sur le titre 1 pour lire sa prochaine boucle normalement.

 

Vous pouvez décliner cette technique de plusieurs façons : rentrer le titre 2 que sur un ou deux temps musicaux, en filtrant un peu les basses pour rentrer majoritairement les médiums…

C’est pas évident de vous expliquer parfaitement cette technique (que j’appelle « le cut sec ») dans un simple article de blog.

Je vous la montre en vidéo avec des explications bien plus poussées (ainsi que des schémas et des exercices) dans le cours n°2 de la formation DJ « Padawan » : la-guerre-des-potards.com/formation-dj

 

Cette technique, elle convient bien si vous êtes DJ débutant, mais elle donne aussi d’excellents résultats quand vous êtes plus avancé, parce que vous l’appliquez avec plus de précision et plus de subtilité…

Vos auditeurs perçoivent que vous jouez avec les kicks des deux morceaux, donc ils s’attendent à un changement majeur : le fait que vous passiez sur le morceau 2 à tout moment    😉

Mixer en rentrant la voix du morceau 2 :

Alors là il s’agit plus ou moins du même principe que la technique précédente, mais au lieu d’amener un kick, vous amenez une voix.

Vous pouvez rentrer cette voix sur la dernière mesure de quatre temps d’une boucle de 16 temps, mais si elle est plus longue, vous pouvez la rentrer dès le début de la boucle, ou encore à sa moitié…

A vous de voir pour garder une cohérence par rapport à la structure musicale !     😉

 

Ça fonctionne extrêmement bien si la voix est connue du grand public : soit parce que votre morceau suivant est un hit, soit parce qu’il s’agit du remix d’un hit.

 

La difficulté c’est de pouvoir jouer la voix de manière « isolée », c’est-à-dire en solo.

Plusieurs solutions :

 

– Vous trouvez un passage du titre où elle est jouée en solo, vous calez un point Cue à son début, et vous pouvez la lancer à votre guise, sans être gêné par d’autres instrus.

 

– Vous avez l’a cappella (le sample audio seul) en plus du titre, et vous pouvez donc le lancer à n’importe quel moment.

Dans ce cas-là, si vous pouvez vous servir d’une troisième platine / deck juste pour gérer le sample, c’est top : comme ça vous pouvez garder votre platine / deck 2 pour jouer le titre normal.

 

– Si vous êtes sur Traktor et que vous mixez en multicanal (avec des Stems) : il y a de fortes chances pour que la voix soit sur un canal dédié.

Du coup, vous pouvez jouer uniquement ce canal en solo à tout moment, sans avoir besoin d’une troisième platine / deck…

Bref c’est le top, et vous pouvez apprécier la puissance et l’intérêt du multicanal ! ^^

Mixer en rentrant la mélodie du titre 2 :

Si la mélodie est connue du grand public, vous pouvez appliquer la même technique que pour la voix : rentrer que quelques notes en fin de boucle de 16 temps, ou encore rentrer la mélodie sur 16 temps…

Mais si vous êtes chaud, vous pouvez aller beaucoup plus loin !   🙂

Sur une mélodie pas trop complexe (c’est bien par exemple si elle n’a qu’une note par temps musical), vous pouvez la jouer note par note en temps réel…

 

Calez un point Cue sur le début de chaque note (ou au moins sur 3 ou 4 notes en fonction du nombre de Cues possible dans votre logiciel DJ).

Puis, en temps réel, lancez les Cues via votre contrôleur USB (genre launchpad, un Kontrol F1 par exemple) l’un après l’autre pour rejouer la mélodie (comme en « finger drumming »).

 

Vous pouvez même jouer la mélodie en changeant l’ordre des notes, afin d’intriguer votre public !   😀

Attention à bien rester calé sur le tempo (Quantize), et à faire en sorte que votre manœuvre reste simple et « musicale »    😉