Comment Mixer en Anticipant (SOIGNEUSEMENT) les ÉVOLUTIONS de vos Morceaux :

En tant que DJ, vous devez avoir une connaissance poussée du fonctionnement de votre musique

C’est-à-dire savoir comment vos titres sont construits, pourquoi certains instruments sont présents ou absents sur les différents passages, ou encore reconnaître la façon dont est gérée l’énergie.

Sans cette compréhension, vous ne pouvez pas mixer correctement, de manière fluide et transparente pour le public.

Voici comment mixer en tenant compte des évolutions des structures musicales avec précision :


comment mixer morceau

Comptez les temps musicaux

Si vous êtes DJ débutant, compter les temps des boucles est un excellent exercice, jusqu’à ce que les reconnaître devienne instinctif    😉

Suivant le style de musique électronique et comment le compositeur s’y est pris, vous avez peut-être remarqué que ces boucles de 16 temps (aussi appelées « phrases musicales ») – qui sont formées de 4 mesures de 4 temps – fonctionnent par paires.

Vous avez donc, la plupart du temps, un motif identique (à peu de choses près) sur 8 mesures consécutives (c’est-à-dire 2 boucles de 4 mesures).

Les changements majeurs, comme l’arrivée ou la sortie d’un instrument dans le titre, interviennent en restant synchronisés sur ces 8 mesures.

Exemple : le titre tourne actuellement sur un passage avec 1 kick + 1 basse + 1 snare + 1 hit hat.

Lorsque le motif du piano va rentrer, il le fera sur la prochaine « paire de phrases », en se basant sur le 1er des 32 temps (8 mesures x 4 temps = 32 temps pour une paire de phrases).

Il est hors de question (sauf dans certains cas très exceptionnels) de faire commencer son motif sur le 3ème temps… ni sur le 5ème, ni sur le 13ème…

Attention ! Cela ne veut pas dire que la première note de piano sera forcément jouée sur le 1er temps ! Mais que son motif sera synchronisé (aligné) sur les motifs des autres instruments.

En tenant compte de cela à chaque fois que vous mixez, vous allez pouvoir bien mieux anticiper le timing des changements qui vont intervenir !    😉

Connaissez vos morceaux par coeur

Vous savez maintenant comment vous y prendre pour savoir quand il risque d’y avoir une évolution potentielle dans vos morceaux…

Mais vous ne savez pas laquelle !    😛

Pour ce qui est de deviner s’il va s’agir d’un break, d’un drop (quand la basse revient après un long moment), ou encore s’il n’y aura simplement qu’un nouvel instrument qui va s’ajouter, il faut connaître vos morceaux par cœur

Ca peut paraître un peu con ou évident comme conseil, mais c’est tellement important !

Quand vous savez d’avance que tel break arrive après ce passage vocal, que le morceau se termine brusquement après la sortie du passage mélodique, ou encore que l’intro de tel titre n’est absolument pas mixable avec quoi que ce soit, ça change vraiment la donne !

Vous mixez alors de manière plus naturelle, plus subtile et précise, mais vous avez aussi la capacité de mieux choisir vos titres pour façonner vos sets DJ idéaux !

Soyez attentif aux détails

Vous pouvez penser qu’il est difficile de connaître par cœur tous vos titres, car vous en avez trop pour que ce soit fait sérieusement…

D’une part, je vous invite à faire régulièrement le tri dans votre collection pour ne garder que le meilleur et que l’utile…

D’autre part, un morceau bien construit intègre des éléments (et / ou des modifications dans sa structure) qui annoncent les changements imminents.
Ces éléments peuvent être de différentes natures : FX « uplifiter » (qui donnent une sensation d’élévation), longs roulements de kick ou de snare en fin de boucle, longues coupures dans les basses…

Ces petits détails sont très utiles pour vous : ils vous permettent souvent d’anticiper l’ampleur (ou l’importance) du changement qui arrive.

Plus la présence de ces éléments est marquée dans le titre (longueur, intensité, impact sur le rendu global…), et plus il y a de chances que le changement de structure soit important (break, drop, outro…).

Donc soyez attentif à ces détails, ils vous permettent d’anticiper même si vous ne connaissez pas encore bien votre titre    😉

Vous pourrez alors agir (permuter les basses des deux titres, changer les EQ, corriger les volumes…) en connaissance de cause, et vos mixes deviendront plus naturels, cohérents et fluides d’un point de vue de structure musicale    🙂



Découvre le Cursus Intégral DJ Producteur : clique ici pour voir...