Comment Mixer en Free Party SANS GALÉRER : 3,5 Astuces PRATIQUES

Mixer en teufs présente plusieurs particularités contraignantes par rapport à d’autres environnements comme dans des clubs, ou lors d’animations d’événements (mariages, soirées d’entreprise…).

Ces diverses contraintes peuvent être d’origine humaine, matérielle, acoustique, ou encore liées aux intempéries, et si vous ne les gérez pas correctement, elles peuvent littéralement ruiner votre set !

Voici 3 (+1 bonus) pistes pour vous aider :

 

comment mixer

Protégez l’accès à la régie DJ

Cette galère est à prévoir dans toutes les situations où vous êtes amené à mixer en public, mais plus particulièrement en free parties, car la régie DJ est souvent accessible à tout le monde

Pendant que vous êtes pleinement concentré à vous demander comment mixer tel titre avec tel autre, un mec bourré s’approche des platines et s’appuie sur le support qui les soutient (souvent une planche avec 2 tréteaux).

Résultat : votre cellule saute, tout le monde entend la « croûte », c’est l’échec !

Furax, vous fixez alors d’un regard haineux ce mec bourré inconscient de sa connerie, en vous promettant de lui épargner la vie… (Oui, ça fout la rage !)   🙁

L’autre version de cette galère c’est le mec (ou la nana hein !) du public qui vient vous parler de choses ni importantes ni urgentes (et qui vous tient la jambe en plus) précisément pendant que vous mixez… Alors qu’il a tout le reste de la soirée pour venir vous voir et discuter sans vous déranger !

Bref, si vous avez vécu ce genre de situation, vous me comprenez ^^

Pour éviter ces galères, vous pouvez tenter de protéger l’accès à la régie DJ.

Bien sûr, c’est plus facile à faire si vous faites partie des organisateurs, car vous pouvez alors placer du matériel de sono ou de logistique (fly-cases, malles, rack d’amplis, enceintes de retour…) tout autour des platines pour dissuader de s’en approcher.

Vous pouvez aussi demander l’aide d’un complice qui restera près de vous pendant votre mix, afin d’éloigner ou d’occuper les fauteurs de trouble potentiels    😛

 

Anticipez les conditions climatiques difficiles

Dans certains cas extrêmes, vous devez vous préparer à jouer dans des conditions dignes d’un guerrier

 

Comment mixer en extérieur en hiver sans se les geler ?

=> Enfilez des mitaines qui vous réchauffent les mains mais qui vous laissent le bout des doigts nus, afin de préserver le côté « tactile » du vinyle.
Les gants normaux, c’est galère pour baby-scratcher ou pour sortir les vinyles des pochettes !     😉

=> Privilégiez de porter 1 ou 2 sweats (à capuche par exemple) plutôt qu’un manteau, et retroussez les manches : vous serez alors bien moins gêné pour mixer !

=> N’oubliez pas votre écharpe : essayez de faire en sorte qu’elle ne vous gêne pas trop quand vous portez le casque autour du cou    :-/

 

Comment mixer en extérieur en pleine journée lors d’une canicule ?

=> Si ce n’est pas déjà en place : demandez aux organisateurs de placer une bâche au dessus de la régie DJ pour servir de parasol.

=> Ne laissez pas votre bac de disques exposé au soleil, ni à une forte chaleur comme sur le siège passager d’une voiture…
Des disques devenus trop voilés sont irrécupérables dans 90% des cas    🙁

=> Gardez une bouteille d’eau à portée de main pendant votre session pour vous hydrater régulièrement !

 

Prévoyez de mixer en vous adaptant aux contraintes matérielles

Vous pouvez essayer de vous renseigner en avance (bien avant la soirée) pour savoir quelles platines seront mises à votre disposition.
La plupart du temps, on retrouve les Technics SL-1200 mk2, le standard que tout le monde sait utiliser ^^

Les platines CD, par contre, sont très rares en teuf, ce n’est pas la configuration « par défaut », donc prévoyez le coup si vous êtes sur CD !

Pour la table de mix, ça peut vraiment varier : 2 ou 4 voies, avec ou sans effets, EQ 3 ou 4 bandes…
Si vous ne pouvez pas vous renseigner en avance sur le modèle de la table de mix que vous utiliserez, checkez son fonctionnement bien avant de passer aux platines.
Idéalement, avant que la soirée ne commence, afin de pouvoir faire des tests, et d’éviter de découvrir le matos qu’une fois votre premier morceau lancé !     :-/

Pour l’acoustique, attendez-vous à ce que ce ne soit pas du tout aussi confortable que chez vous ou qu’en club !

Suivant comment est agencée la régie DJ et les enceintes de retour, vous aurez plus ou moins de « retour de basses » en provenance de la façade.
Ce sera plus ou moins compliqué d’obtenir un son clair, et donc de caler le tempo facilement

 

>>> BONUS : la dernière « demi » astuce pour savoir comment mixer en teuf sans trop lutter :
Soyez opérationnel pour passer aux platines !

Dès le début de la soirée, anticipez l’ordre de passage des DJs en suivant le line-up prévu.

Évitez d’être trop fatigué avant de mixer : vous pouvez faire un petit dodo avant de jouer si vous passez après 8H du matin par exemple.

Et si possible, évitez d’arriver trop déchiré aux platines : vous auriez l’impression de bien mixer alors qu’en réalité c’est peut-être… différent !     ;-P



Découvre le Cursus Intégral DJ Producteur : clique ici pour voir...