4 moyens (À TESTER) pour organiser sa musique DJ, avec ou sans logiciel de classement de musique :

Si vous démarrez en DJing et que vous vous demandez comment classer vos musiques, ou si vous envisagez de faire évoluer votre méthode actuelle, la suite va vous intéresser…

Mais d’abord, sachez qu’il n’y a pas de solution « miracle », parfaite et idéale pour ranger des titres qui convienne pour tous les DJs.

Chacun a sa propre vision de la chose, ses habitudes et ses préférences !

Donc à vous de trouver ce qui VOUS convient le mieux     😉

L’un des facteurs les plus impactants est le support sur lequel vous mixez, car quand vous êtes sur CD ou sur vinyles, vous avez plusieurs morceaux sur le même disque

Ce qui n’est pas le cas si vous êtes sur logiciel DJ (comme Traktor, Serato DJ ou encore Virtual DJ…), vos titres étant associés indépendamment à des fichiers uniques.

 

Un autre facteur qui joue beaucoup c’est le nombre de titres à classer.

Votre façon de vous y prendre peut différer selon que vous en ayez moins de 100 ou plus de 5.000

Voici donc plusieurs approches possibles :


classer musique dj

Classer vos morceaux par ordre alphabétique

Vous pouvez le faire :

– Par nom d’artiste / de groupe,

– Par nom de label / maison de disque,

– Par nom d’album et / ou de single.

Cette approche convient bien si vous êtes animateur d’événements comme des mariages par exemple, car vous pouvez répondre rapidement aux requêtes éventuelles des invités.

Votre logiciel DJ vous permet de retrouver facilement vos titres via son moteur de recherche basé sur un fonctionnement alphabétique.

Alors qu’une sélection par tempo ou par tonalité vous intéresse sans doute beaucoup moins, voire pas du tout !

Classer vos musiques par styles

Cette approche peut vous aider si vous souhaitez créer rapidement un set dans un style donné, mais le souci c’est que vous pouvez avoir du mal à choisir comment classer certains titres

Dans certains cas, vous allez avoir à ranger des morceaux qui sont un peu « à cheval » entre deux styles, et c’est pas forcément évident de trancher.

Surtout, ne dupliquez pas vos fichiers pour qu’ils soient présents dans deux styles proches, car sinon vous n’avez pas fini de faire gonfler votre disque dur !

Suivant le nombre de morceaux que vous avez dans des styles ou des « sous-styles » particuliers, vous pouvez créer des dossiers correspondants, afin d’affiner votre classement.

Par exemple, si vous êtes amateur de Trance, vous pouvez « segmenter » votre collection en sous-dossiers comme « Progressive », « Goa », « Acid », « Hard »…

A vous de trouver le bon compromis entre trop et pas assez de « segmentation »    😉

Ranger vos morceaux par tonalités

C’est utile uniquement si vous voulez mixer harmoniquement, ce que je vous recommande ! ^^

L’avantage de cette approche, c’est que vous pouvez voir, un en clin d’œil et en temps réel, l’ensemble des tracks possibles à enchaîner harmoniquement après celle en cours de lecture.

Le souci c’est que pour faire votre choix, vous devez aussi tenir compte du tempo de ces titres !

Pour rappel : dès que vous « pitchez » un titre de plus de 3% (en positif ou en négatif), vous changez sa tonalité d’un demi-ton

Si vous avez la fonction « Master Tempo » (aussi appelée « Key Lock« ), vous pouvez vous autoriser une marge de disons +/- 5% sur le pitch au lieu des +/- 3% (ne poussez pas le Master Tempo trop loin car ça dénature le son !).

Si vous voulez maîtriser le mix harmonique en détails, jetez un œil à cette description     😉

Classer vos titres par tranches de tempos

Vous pouvez vous créer un dossier pour chaque tranche de 5 BPM, par exemple :
– 125 BPM,
– 130 BPM,
– 135 BPM,
– 140 BPM,
– …

Et ranger vos titres dans le bon dossier en fonction de son tempo précis.

L’avantage, c’est qu’il n’y a pas d’ambiguïté possible : vos titres ne peuvent en aucun cas se retrouver dans plusieurs catégories !

Cette approche est pratique si vous comptez faire évoluer le tempo tout au long de votre set…    😉



Découvre le Cursus Intégral DJ Producteur : clique ici pour voir...