Maîtrisez les Différentes « ÉCHELLES DE PITCH » Pour un Calage Tempo OPTIMAL :

Quelque soit votre matériel DJ – platines vinyles, CD ou logiciel de mix – vous avez accès à la gestion du pitch pour pouvoir ajuster la vitesse de lecture, et caler le tempo de vos titres.

Cela se fait via un fader plus ou moins long sur vos platines ou sur votre contrôleur USB, et dans certains cas, vous avez la possibilité de choisir entre différentes valeurs « d’échelles ».

Vous pouvez passer de l’une à l’autre en appuyant sur un bouton qui peut être nommé de différentes manières comme « Pitch range« , « Pitch select« …

Ces valeurs peuvent aller de +/- 2% à +/- 100%, +/- 8% étant la valeur de base présente par défaut sur tout type de matériel.

Mais peut-être que tout ce bazar ne vous parle pas plus que ça…

Vous vous demandez peut-être ce que cela veut dire, quelles sont les différences entre ces valeurs, ou encore laquelle vous devez utiliser

Voici quelques réponses :


caler tempo pitch

Les « échelles de pitch », c’est quoi ?

Il s’agit des différentes « amplitudes » (ou niveaux de sensibilité si vous préférez) concernant les valeurs possibles pour le changement de vitesse de lecture.

C’est-à-dire que si vous poussez le fader de pitch à fond vers le « +8% », alors la vitesse de lecture de votre titre augmente de 8%.

Si vous poussez le pitch à fond vers le « -16% », alors la vitesse de lecture diminue de 16%.

Dit autrement, si votre morceau a été composé avec un tempo de 100 Battements Par Minute et que vous le « pitchez » à + 3%, sa lecture se fait alors à 100 + (100 x 3%) = 103 BPM.

L’échelle de pitch standard des +/- 8%

Pour mixer de manière « classique » et dans 95% des cas, le pitch à +/- 8% (celui de base qu’on trouve partout) est suffisant et bien adapté.

Au dessus des +/- 8%, je vous recommande de ne PAS vous en servir (sauf dans certains cas bien particuliers), car sinon cela veut dire que la différence de tempo entre vos deux titres est grande, et donc qu’ils ne sont pas faits pour aller ensemble.

Mieux vaut passer du temps à BIEN choisir vos titres plutôt que de galérer à vouloir en caler deux ensemble qui soient trop différents !    😉

Si vous débutez à peine en DJing et que votre collection de titres est encore toute petite, il se peut que vous soyez tenté d’utiliser un pitch à +/- 12% – voire plus – pour les enchaîner.

Dans ce cas, revoyez la façon dont vous choisissez les morceaux qui rentrent dans votre collection, car ils sont probablement trop différents pour aller ensemble.

Restez dans le même style musical au début, avec des morceaux aux tempos et aux énergies très proches, par exemple en en choisissant qui soient créés par le même artiste, ou produits chez le même label.

Puis, enrichissez votre collection dès que possible avec 10 à 20 nouveaux titres judicieusement sélectionnés pour être mixés facilement avec un pitch à +/- 8%     😉

Comment caler le tempo avec plus de précision

Si vous voulez caler le tempo « à l’oreille » plus facilement avec une grande précision, privilégiez l’échelle de pitch la plus petite possible.

Par exemple, +/- 4% vous permet d’être plus précis que si vous fonctionniez à +/- 8%.

Et c’est encore plus vrai que si vous fonctionniez à +/- 16%… Et encore plus avec du +/- 50%

Explication de ce phénomène : pour la même « distance physique » du fader de pitch parcourue, vous obtenez une différence de vitesse de lecture plus ou moins grande suivant l’échelle de pitch sélectionnée.

Exemple avec un titre dont le tempo d’origine est de 100 BPM :

-> Cas n°1 avec une échelle de pitch de +/- 4% :
Vous poussez le fader à fond vers le « + » sur votre platine et vous obtenez 100 BPM + (100 BPM x 4%) = 104 BPM.

-> Cas n°2 avec une échelle de pitch de +/- 50% :
Vous poussez le fader à fond vers le « + » sur votre platine et vous obtenez 100 BPM + (100 BPM x 50%) = 150 BPM.

C’est-à-dire que pour la même « distance physique » parcourue par le fader sur votre platine, les vitesses de lecture n’ont plus rien à voir !

Maintenant, imaginez que vous vouliez augmenter le tempo d’origine de 2% (soit 2 BPM dans notre exemple) :

-> Avec le +/- 4%, c’est facile : vous placez le fader à la moitié de sa course entre le 0% et le « + » et c’est bon.
Au pire, même si votre réglage est un peu « approximatif », vous pouvez toujours le peaufiner de manière ultra précise facilement en déplaçant le fader de quelques millimètres…

-> Avec le +/- 50%, c’est autre chose, et je vous souhaite bon courage !!
Car dès que vous déplacez le fader d’à peine quelques millimètres, le tempo change de plusieurs « % »… Donc pour positionner le fader à EXACTEMENT + 2%, c’est mission impossible !

Bien sûr, cette astuce ne fonctionne que pour ajuster des tempos qui sont très proches (quelques BPM de différence) pouvez-vous me rétorquer…

Mais une fois de plus, le fait de choisir les BONS titres à mixer (c’est-à-dire avec des tempos suffisamment proches) vous change (et vous facilite) la vie !

 

Pour info, une différence de vitesse de lecture de seulement 3% change la tonalité de votre titre (elle passe au demi-ton supérieur ou inférieur).

=> Pour plus d’infos sur cet aspect (et pour maîtriser les bases du « mix harmonique »), vous pouvez jeter un œil au Cours DJ n°3 de la Formation Padawan qui y est dédié : cliquez ici

3 conseils pour apprendre à caler le tempo

Si vous êtes DJ débutant et que vous voulez apprendre à caler le tempo manuellement « à l’oreille » (ce que je vous recommande vivement de faire !), voici quelques astuces :

1/ Ne mixez que des titres aux tempos très (très !) proches (avec maximum 3% de différence).

2/ Utilisez l’échelle de pitch la plus petite dont vous disposez.

3/ Comptez les temps musicaux (de 1 à 16) systématiquement, en tapant du pied sur chacun d’entre eux, comme si vous étiez un métronome ^^

Si vous voulez en finir RAPIDEMENT et définitivement avec le calage tempo (quelque soit votre matériel de mix), vous trouverez toutes les infos nécessaires sur cette page