3 Étapes APPROUVÉES Pour Apprendre à Mixer RAPIDEMENT :

Si vous voulez apprendre à mixer rapidement, vous pouvez obtenir des résultats plus que corrects en très peu de temps, même en seulement quelques semaines…

L’idée c’est d’apprendre à mixer en suivant un ordre logique une chose après l’autre.

Voici les 3 étapes clés indispensables pour y parvenir facilement et rapidement :

apprendre a mixer

Apprendre à mixer en commençant par maîtriser le calage tempo « à l’oreille »

Beaucoup de DJs débutants qui veulent apprendre à mixer passent à côté de cette étape cruciale qu’est le calage tempo manuel (« à l’oreille »).

Notamment en utilisant de manière abusive la fameuse touche « SYNC » qu’on retrouve sur tous les logiciels de mix (Virtual DJ, Traktor, Serato DJ…), et qui peut vite devenir un piège à un apprentissage sérieux.

Je vous recommande clairement de ne PAS utiliser cette fonctionnalité pendant votre apprentissage du mix !

Il est primordial que vous appreniez à caler le tempo même si c’est chiant (soyons clairs, c’est purement technique et ça peut être démoralisant au début), car vous pourrez ainsi comprendre les fondements de base de votre style musical.

Vous découvrirez alors plus en profondeur comment sont structurés vos titres, pourquoi vous devriez mixer à tel moment plutôt qu’à tel autre, et surtout vous pourrez vous passer de la synchronisation automatique (« SYNC ») qui est loin d’être fiable à tous les coups (quel que soit le logiciel DJ utilisé) !…

Cette étape du calage tempo à l’oreille est tellement importante pour bien apprendre à mixer par la suite que j’en ai fais le tout premier cours de la formation DJ « Padawan » spécialement prévue pour les débutants !

La méthode en 7 étapes simples qui fonctionne systématiquement (et avec tous types de matériel DJ) vous permet de vous débarrasser de cette galère du calage tempo une bonne fois pour toute

 

Apprendre à mixer en utilisant les techniques de mix fondamentales

Pour apprendre à mixer deux titres correctement, il est impératif de bien comprendre comment fonctionne votre table de mixage, et tout son potentiel.

Vous avez plusieurs façons de gérer les volumes de vos titres indépendamment, c’est à vous d’adapter la meilleure technique en fonction de votre style musical, de votre maîtrise des faders et des potards des basses / médiums / aigus, et en fonction de la « finesse » et de la subtilité que vous voulez développer.

Certains styles musicaux sont plus « progressifs » que d’autres, avec des évolutions continues et lentes (comme la Trance par exemple). Dans ce cas, vous pouvez appliquer des techniques de mix « en longueur » comme des fondus enchaînés aux faders, qui permettent de passer d’un titre à l’autre de manière très fluide.

Au contraire, d’autres styles sont plutôt « breakés » (comme le breakbeat, le breakcore…), ou simplement avec des structures musicales assez marquées et sèches. Dans ce cas, mieux vaut appliquer des techniques de mix plus franches, comme des « cuts secs » sur 1, 2 ou 4 temps musicaux. Typiquement vous pouvez mixer de cette manière sur les fins de patterns (boucles de 16 temps, plus d’infos là-dessus dans le cours DJ n°2 dédié aux techniques de mix), afin d’introduire le titre 2 dans le mix petit à petit par exemple.

 

Apprendre à mixer en appliquant les règles du mix harmonique

La théorie musicale appliquée au DJing peut vous aider à apprendre à mixer plus rapidement tout en vous faisant gagner en qualité de rendu !

Le « mix harmonique » consiste à choisir vos titres en tenant compte de leur tonalité (et donc des notes qui les composent), afin de trouver des « combinaisons harmoniques ».
(Si vous voulez savoir comment connaître facilement la tonalité de vos titres même si vous n’avez pas du tout l’oreille musicale, vous pouvez jeter un œil au cours DJ n°3 dédié à l’apprentissage du mix harmonique).

Ces combinaisons vous permettent d’enchaîner des titres de manière bien plus naturelle et plus fluide que s’ils sont choisis de manière plus aléatoire.

Dans certains cas, il peut même vous arriver de tomber sur des combinaisons carrément bluffantes et surprenantes : deux morceaux qui vont très bien se mixer ensemble alors qu’à première vue vous n’y auriez même pas songer !

Apprendre à mixer harmoniquement vous permet en plus de vous simplifier la contrainte du calage tempo manuel, car vous devez vous limiter à des titres ayant des tempos suffisamment proches entre eux pour que ça fonctionne.
La marge de manœuvre possible sur les pitches étant réduite par définition, vos tempos sont plus faciles et rapides à caler !

Que du bonheur  🙂