4 Techniques de DJing Pour Renouveler (CONSTAMMENT) l’Intérêt de Votre Public :

Pour mixer en public avec succès, maîtriser les différentes techniques DJ est essentiel, mais pas suffisant

Vous savez que vous devez aussi connaître vos morceaux par cœur pour pouvoir les enchaîner dans le meilleur ordre possible, afin de mener votre public là où vous le souhaitez…

Mais pour vraiment exceller, vous devez aller encore plus loin !

Vous devez prendre soin de capter l’attention des gens régulièrement, vous devez les surprendre, les intriguer pour que leur intérêt et leur motivation ne retombent pas    🙂

Voici plusieurs idées pour y parvenir :


techniques djing

Faites évoluer le tempo tout au long de votre set DJ

Dans la plupart des cas, les DJs cherchent à monter en énergie entre le début et la fin de leur set.

Et souvent, augmenter le tempo petit à petit (et de manière plus ou moins significative suivant les styles musicaux joués) permet d’aller dans le sens de cette montée d’énergie.

Vous pouvez, par exemple, commencer un set de Trance à 140 BPM pour le terminer au bout d’une heure à 145 ou à 150 BPM.

Sur une heure de set, avoir une différence de plus de 10 BPM entre le début et la fin commence à faire beaucoup, donc faites attention à comment vous gérez l’évolution de vos tempos, et pourquoi vous le faites !

Dans certains car particuliers, vous pouvez chercher à faire baisser l’énergie, par exemple lors d’un set de clôture en fin de soirée.

L’idée c’est alors de faire comprendre au public que le « peak time » de la soirée (les sets des DJs guests qui ont développé l’énergie la plus haute) est passé, et que c’est bientôt le moment d’aller se coucher…    🙂

Vous avez aussi une autre façon de faire évoluer le tempo : par « bonds » de plusieurs BPM d’un coup, plutôt que progressivement.

Par exemple, vous pouvez monter le tempo du titre en cours de lecture instantanément de 3 BPM.

Pour que cette technique fonctionne bien, placez-la au bon moment pour qu’elle passe inaperçue : juste avant le début d’un break ou d’un drop par exemples    😉

Faites évoluer les tonalités

Vous avez sans doute remarqué que je suis un fervent défenseur du mix harmonique, j’en parle souvent sur le blog et dans mes cours DJ     🙂

Vous pouvez vous servir de ces connaissances en théorie musicale pour faire évoluer vos sets DJ, en choisissant la façon dont vous allez enchaîner les tonalités.

Si vous restez toujours (ou trop longtemps) sur la ou les mêmes tonalités, votre set risque de paraître un peu « plat », linéaire ou pas trop vivant

Par contre, si vous changez régulièrement de tonalité, par exemple à chaque titre ou tous les deux titres, ça évolue constamment !

Pour aller plus loin et pour vraiment obtenir un effet sur le public (si c’est bien fait), vous pouvez placer des modulations de temps en temps, c’est-à-dire passer au demi-ton supérieur (ou inférieur).

Il ne s’agit plus de mixer harmoniquement car les tonalités ne sont alors pas compatibles entre elles, et cette technique est difficile et délicate à appliquer !

Donc préparez bien vos modulations chez vous à tête reposée, avant d’en tenter en public !

Faites joujou avec des Remix Decks

L’idéal c’est de mixer avec Traktor pour ça, et d’utiliser un contrôleur à 16 pads comme le Kontrol F1 !

Vous pouvez alors jouer avec des loops extraites de vos titres en temps réel, ou avec des loops qui n’ont rien à voir avec vos titres.

Vous pouvez aussi rajouter dans votre mix des samples de toutes sortes, des a cappellas, des FX entraînants, des « uplifters » pour accentuer les montées d’énergie…

Et si vous avez vraiment le rythme dans la peau, vous pouvez jouer en « finger drumming » note par note !

L’idée derrière tout ça c’est de pouvoir remixer vos titres les plus connus en live, afin de les faire redécouvrir à votre public sous un angle différent     😉

Ne passez que des passages très brefs de vos titres

Entraînez-vous à enchaîner vos titres très rapidement, afin de ne jouer qu’une petite partie de leur structure.

Par exemple en mixant assez vite pour ne jouer qu’un seul break par titre.

Vous évitez alors d’exposer le même thème musical trop longtemps à votre public, et vous rebondissez régulièrement sur autre chose pour évoluer en permanence…    🙂

>>> Conclusion : en combinant toutes ces différentes idées entre elles, vous multipliez littéralement votre potentiel pour renouveler l’attention et l’intérêt du public en permanence.

A vous de les décliner à votre façon pour exprimer votre style personnel comme vous l’entendez    😉