Tuto DJ – POURQUOI Ré-éditer un Morceau sur un TEMPO DIFFÉRENT :

Aujourd’hui, je vais vous dévoiler une astuce, un hack que j’ai utilisé plusieurs fois pour mes sets DJ, et dont je n’ai probablement pas encore parlé…

 

Alors ça ne va pas plaire à tout le monde, je vois déjà certains qui vont critiquer cette approche et ne pas être d’accord…

Aucun souci : plutôt que de garder jalousement ce genre d’astuce comme un « secret perso », je préfère vous le partager, quitte à me prendre des méchants commentaires sur ma page Facebook… :p

 

Il s’agit de créer une nouvelle version d’un morceau, que ce soit à partir de votre propre production musicale ou pas, sur un tempo différent.

Par exemple, votre morceau d’origine est à 127 BPM, votre nouvelle version (ou « re-edit ») pourra être à 130 BPM.

Il s’agit donc de créer un nouveau fichier au tempo exact, précis, voulu.

 

Voici pourquoi appliquer cette astuce :


tuto dj re-edit

Le contexte :

Le contexte qui m’a fait penser à cette astuce est le suivant :

en novembre 2014, j’ai été booké pour jouer à une grosse soirée au Zénith de Nancy

C’était la première fois que j’allais jouer à un tel événement, j’étais hyper stressé, j’ai donc décidé de « mettre le paquet » pour assurer la meilleure prestation possible !

 

Durant les semaines précédentes :

– je me suis acheté des platines CD (j’étais sur vinyles avant) et j’ai appris à m’en servir en express.

– J’ai recréé une collection de morceaux en partant de zéro.

– J’en ai composé 2 sur-mesure par rapport à mon set (« Le Syndrome de Kundalini » qui commence à 195 BPM et fini à 200, et « Induction Hypnotique » en versus avec Kalbo).

– Et j’ai créé des re-edits pour avoir des morceaux sur les tempos que je voulais.

 

Voici quelques images de ce moment inoubliable ^^ :

 

 

 

>>> Vous pouvez écouter le set que j’avais joué ici : The Lean Projekt

Pourquoi créer des re-edits sur un tempo différent ?

Très bonne question, sachant qu’on peut utiliser le pitch du deck ou de la platine CD / vinyle pour caler le tempo ! ^^

La réponse : ne pas avoir à caler le tempo pendant TOUT un set DJ…

Oui, je suis flémard, et un hacker ahah 😀

 

D’une part pour me permettre de gérer moins de choses en live (pas de calage tempo), et donc de moins stresser (je mixais en public sur platines CD pour la première fois) !

D’autre part, pour gagner du temps et en précision lors des mixes, et pour me focaliser sur d’autres aspects (le timing des mesures, régler le volume très précisément à chaque track…).

 

Bien sûr, il y a d’autres moyens pour ne pas avoir à caler le tempo à l’oreille :

– utiliser la touche SYNC : mais cette fonctionnalité n’est pas disponible sur platines CD, sauf si elles sont linkées (reliées) en réseau, comme c’est possible de le faire sur les CDJ-2000 Nexus.

– Utiliser le pitch des platines CD ou des decks si on est sur logiciel DJ, et se servir de l’affichage numérique pour voir les BPM. Mais c’est « fiable » que si le beatgrid des morceaux est ajusté, ce qui n’était pas mon cas.

 

L’avantage de créer vos propres re-edits aux bons tempos c’est que vous ne pouvez pas avoir de système plus fiable, plus précis…

Et ça fonctionne sur TOUS les supports (sur platines CD sans SYNC, sur logiciels de mix sans avoir recours aux beatgrids, et sur platines vinyles si vous faites presser vos tracks ou vos re-edits) 😀

Vous pouvez donc vous servir de vos re-edits sur Traktor chez vous, sur CD en public, sur clés USB chez vos potes… et mixer sans caler le tempo, sans jamais avoir à toucher au pitch ! ^^

 

Vous vous demandez peut-être maintenant comment faire vos re-edits ?

C’est ce qu’on va voir prochainement… 😉