Tuto DJ – Comment Caler le Tempo « au PITCH » :



NOUVEAU : Le Pack de Bienvenue M.A.O. (GRATUIT)

Guide de Démarrage + 4 Vidéos + Banque de Sons + Bonus !

>>> Pour Tout Savoir MAINTENANT, c'est ICI...


Récemment, on m’a posé une excellente question concernant le calage tempo, question qui va vous intéresser si vous comptez mixer avec précision, de manière (presque) inaudible par le public…

 

Faut-il utiliser le plateau (ou la « jog wheel » si vous êtes sur contrôleur USB ou sur platines CD) ou uniquement le pitch pour de la Techno, du Hardcore, ou encore de la Drum’n’Bass ?

 

Déjà, les techniques de calage tempo manuel (« à l’oreille ») ne dépendent pas du style musical.

Elles peuvent des fois être légèrement déclinées ou adaptées suivant qu’on soit sur un style « soft », doux et tranquille, ou qu’on soit sur quelque chose de plus « hard », violent, et rapide.

Mais les méthodes de calage du tempo restent les mêmes à la base.

 

Ensuite, pour répondre à la question, on va se pencher sur ces deux situations distinctes :


tuto dj caler tempo

Comment caler le tempo lors de la pré-écoute au casque :

Quand vous préparez votre calage tempo au casque, le public ne l’entend pas ( ! ), donc vous pouvez clairement vous permettre de faire le « bourrin » !

C’est-à-dire que vous vous fichez totalement de faire des recalages subtils, inaudibles par le public…

 

Ce que vous voulez, c’est obtenir un calage tempo propre et précis le plus rapidement possible, afin de pouvoir vous concentrer sur d’autres aspects du mix !

Du coup, pendant la pré-écoute au casque, le top c’est d’utiliser le plateau ET le pitch, afin de gagner du temps 😉

Le pitch vous permet d’accéder à la bonne vitesse de lecture, et le fait de pousser / freiner le plateau / jog wheel vous permet d’ajuster le calage des phrases musicales (les boucles de 16 temps) plus rapidement.

 

Si vous galérez à caler le tempo manuellement, sachez que c’est un passage chiant mais obligatoire pour un apprentissage du DJing sérieux…

Vous pouvez régler ce problème rapidement et définitivement en suivant les 7 étapes de la méthode décrite dans le cours n°1 de la formation DJ « Padawan » 😉

Si vous maîtrisez déjà bien le calage tempo, vous pouvez vous servir de la deuxième méthode (celle en 4 étapes) pour mixer « en express », et vous éviter des « croûtes » 😀

Comment caler le tempo « au pitch » pendant le mix :

Quand vous êtes en train de mixer vos morceaux, là c’est complètement différent.

Votre public entend vos manœuvres de recalage, donc vous devez toujours être le plus précis et subtil possible !

 

Si vous devez pousser ou freiner le plateau, faites-le très délicatement, de préférence sur des passages rythmiques et non pas mélodiques, ou encore en coupant le volume de la voie concernée pour masquer la manœuvre 😉

Mais si vous pouvez faire votre correction de tempo uniquement en bougeant le fader de pitch, c’est top…

 

Vous pouvez donner des « micro-coups de pitch » et le remettre de suite à sa position initiale, ou presque, suivant la situation.

Ça nécessite de toujours rester vigilant sur le décalage potentiel du tempo que ça peut amener.

Mais votre manœuvre sera beaucoup plus fluide et en finesse, car le changement de vitesse (dû à l’entraînement du plateau par le moteur) sera plus lent et plus progressif.

 

Vos tempos étant déjà calés en pré-écoute au casque, utiliser le pitch vous permettra de recaler sans donner d’à-coup brusque (et audible) comme c’est plus facilement le cas quand on touche au plateau (surtout sur des platines vinyle dotées d’un moteur peu puissant) 😉

 

Cette technique de recalage au pitch peut aussi vous être d’une grande aide si vous mixez un vinyle voilé !

Deux remarques concernant le calage tempo au pitch :

Attention à « l’échelle de pitch » utilisée (+ / – 8%, + / – 12%, + / – 20%…), car le mouvement du fader de pitch aura un impact plus ou moins marqué sur la modification du tempo !

 

Même si vous ne comptez pas utiliser cette technique quand vous mixez en public, ça reste un excellent exercice pour vous entraîner à la maison…

Jouez tout un set en calant uniquement au pitch, histoire de travailler votre sensibilité sur cet aspect 😉